Revue de presse Asie - 10 décembre 2015

Espoir présidentiel pour Aung San Suu Kyi, emprunt chinois contre la pollution et acteur de Bollywood relaxé

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif et la ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj ont promis de reprendre un "processus de dialogue inclusif".
Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif et la ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj ont promis de reprendre un "processus de dialogue inclusif". Copie d’écran de Dawn, le 10 décembre 2015.

Asie du Sud-Est

Birmanie : voici comment Aung San Suu Kyi pourrait accéder à la présidence

Myanmar Times – Les propos de l’ancien chef de la junte birmane, Than Shwe, à l’issue de sa rencontre surprise avec Aung San Suu Kyi le 4 décembre ont fait bouger les lignes au sein du parti au pouvoir (USDP) et de l’armée. Parce qu’il voit en la prix Nobel de la Paix la « future leader de la Birmanie », l’idée de lui ôter les obstacles qui l’empêchent d’être présidente fait son chemin… Hier mercredi 9 décembre, un député de l’USDP a ainsi expliqué au Myanmar Times comment Aung San Suu Kyi pourrait accéder à la magistrature suprême : par le vote en faveur d’une suspension temporaire de l’article 59-f de la Constitution (qui empêche toute personne mariée à un étranger ou ayant des enfants étrangers de candidater à la présidence). Le quotidien rappelle néanmoins que la suspension d’articles est interdite par la Constitution – mais puisque la dynamique semble être en faveur de la leader de la Ligue nationale pour la Démocratie, quelques assouplissements pourraient être envisagés…

Indonésie : la Chambre des Représentants serait l’organe le plus corrompu du pays

Jakarta Globe – Les résultats d’une enquête organisée par le site internet Change.org et l’Institut des Vertus publiques (Jakarta) ont été publiés hier – et ils sont accablants. Pour 94% des 40 000 Indonésiens interrogés, la corruption représente le principal problème de leur pays. Pour près de la moitié d’entre eux, l’institution la plus corrompue est la chambre basse du Parlement (Chambre des Représentants). Au contraire, l’institution la plus crédible selon eux serait la Commission pour l’Eradication de la Corruption…

Thaïlande : 32 ans de prison pour 1 like sur Facebook ?

Bangkok Post – Les Thaïlandais ne « likeront » plus comme avant. Un homme de Samut Prakan, au centre du pays, encourt 32 ans de prison pour avoir « aimé » un photomontage du roi de Thaïlande et partagé une infographie sur le scandale du parc Rajabhakti sur Facebook. Placé en état d’arrestation, il est accusé de crimes informatiques, de sédition et de lèse-majesté. L’homme faisait également partie d’un groupe de soutien au mouvement des chemises rouges, note le Bangkok Post.

Asie du Nord-Est

La Chine contracte un prêt de 300 millions de dollars contre la pollution

Financial Times – Alors que le ciel bleu est revenu à Pékin, la Banque asiatique de Développement a annoncé aujourd’hui qu’elle accorderait un prêt de 300 millions de dollars pour « assainir l’air » de la capitale chinoise. Le but : réduire la consommation de charbon dans la province du Hebei, dans laquelle Pékin est enclavée et qui regroupe 7 des 10 villes les plus polluées du pays. Le Financial Times rappelle que les autorités de Pékin ont toujours été réticentes à contracter des prêts avec des institutions étrangères concernant « des décisions politiques sur des sujets cruciaux tels que l’environnement » – mais la complexité actuelle impose au gouvernement chinois de faire appel à « une expertise extérieure ». Le quotidien britannique ajoute que les municipalités de Pékin et de Tianjin ainsi que la province du Hebei devront coopérer afin que leur compétition économique et que les rivalités politiques des différents fiefs n’entravent pas le programme d’assainissement de l’air.

Chine – Corée du Nord : nouveaux projets d’infrastructures d’une frontière à l’autre

The Chosunilbo – 6,3 milliards de dollars. C’est la somme qu’est prêt à débourser le gouvernement de Pékin pour développer une ligne de train à grande vitesse longue de 800 km entre Changchun en Chine, et Pyongyang en Corée du Nord, via la ville-frontière de Ji’an. Un autre projet vise à relier Rajin-Sonbong au nord de la Corée du Nord, à Vladivostok en Russie, via la ville chinoise de Hunchun. Objectif : faire de la province chinoise du Jilin, à la fois frontalière de la Corée du Nord et de la Russie, un hub commercial en Asie du Nord-Est. Un septième corridor de la « nouvelle route de la soie » ?

Japon : les Anonymous auraient attaqué le site de Shinzo Abe

The Asahi Shimbun – C’est par un tweet qu’un membre présumé du groupe Anonymous a revendiqué l’attaque de ce jeudi matin contre le site de Shinzo Abe, rendu indisponible suite à la saturation du serveur qui l’héberge. Les autorités nippones ont lancé une enquête, a annoncé le chef de cabinet du Premier ministre repris par The Asahi Shimbun. Sur Twitter, l’auteur présumé a justifié l’attaque par la décision du Japon de poursuivre la chasse à la baleine malgré le moratoire émis par la Cour internationale de Justice début 2014.

Taïwan : les Etats-Unis renouvellent leur soutien stratégique

Taipei Times – Selon le Taipei Times, les Etats-Unis ont renouvelé leur attachement au Taiwan Relations Act de 1979 – la loi américaine qui oblige les les Américains à une défense militaire de l’île de Taïwan en cas d’attaque unilatérale de la Chine. « Notre attachement au Taiwan Relations Act est illustré par nos actions, dont la vente d’armes et de services de défense », a déclaré hier le vice-assistant au Secrétaire d’Etat américain, Abraham Denmark, lors d’une conférence sur la sécurité en Asie-Pacifique organisée à Washington par la Heritage Foundation. Des ventes d’armes devraient donc être annoncées la semaine prochaine mais ne devraient pas inclure « de F-16 ou de sous-marins », malgré les besoins taïwanais en la matière.

Asie du Sud

Inde – Pakistan : reprise du dialogue bilatéral à haut niveau

Dawn – Un « processus de dialogue exhaustif ». C’est ce à quoi le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif et la ministre indienne des Affaires étrangères Sushma Swaraj se sont engagés dans une déclaration conjointe, après leur rencontre bilatérale à Islamabad – en marge du sommet Heart of Asia qui s’y est ouvert hier. Les futures discussions aborderont « les questions de paix et de sécurité, des litiges frontaliers (Cachemire, glacier du Siachen), la lutte contre le terrorisme, le contrôle des stupéfiants et les enjeux humanitaires », indique le quotidien pakistanais Dawn. Les tensions s’apaisent petit à petit entre les deux frères ennemis depuis que leurs conseillers en sécurité nationale se sont rencontrés à Bangkok dimanche 6 décembre.

Inde : l’acteur Salman Khan acquitté par la Haute cour de Bombay

The Hindu – Il avait été accusé de délit de fuite en 2002. L’un des plus célèbres acteurs du cinéma indien, Salman Khan, a été relaxé en appel par la Haute cour de Bombay. Selon la Cour, il est impossible d’affirmer que la star de Bollywood était sous emprise de l’alcool et même qu’il était au volant du véhicule impliqué dans un accident responsable d’un mort et de quatre blessés – les preuves apportées par l’accusation ont été jugées « insuffisantes ».

Inde : arrestations et annulation du festival de la viande de boeuf à Hyderabad

Scroll.in – En cette journée internationale des droits de l’homme, les étudiants de l’Université d’Osmania (Hyderabad) souhaitaient co-organiser deux festivals – l’un du porc, l’autre du boeuf – pour défendre leur droit à « manger ce qu’ils veulent » et, par extension, leur liberté de culte. Mais la justice et les autorités indiennes en ont décidé autrement. Si le festival du porc ne semblait pas poser de problème, celui du boeuf a suscité l’indignation de la Cour civile qui a interdit l’événement, en vertu de l’Acte de Prévention contre le Massacre des Vaches et l’Acte de Prévention contre la Cruauté faite aux Animaux. Mais malgré la confirmation de cette décision par la Haute Cour, les étudiants ont voulu maintenir leur festival. Conséquence : 8 d’entre eux ont été arrêtés aujourd’hui ainsi qu’un député du BJP (le parti nationaliste hindou, au pouvoir) qui souhaitait perturber l’événement. Un couvre-feu a été imposé à l’université. Le festival du porc n’aura pas lieu non plus.

Bangladesh : Facebook de retour dans le pays

Bdnews24 – C’est la fin de 3 semaines de blocage. Le ministre bangladais des Communications a annoncé que Facebook était de nouveau disponible dans le pays – mais certaines applications de messagerie instantanée telles que Viber et Whatsapp restent inaccessibles pour des raisons de « sécurité nationale ». Le Bangladesh, cible croissante d’attaques terroristes revendiquées par Daech, ne fait plus « confiance » aux réseaux sociaux américains.

Par Joris Zylberman et Alexandre Gandil, avec Sébastien Farcis à New Delhi, Victor Yu à Taipei, Clea Chakraverty et Anda Djoehana Wiradikarta à Paris