Revue de presse Asie - 1er décembre 2015

Le yuan au FMI, la censure en Thaïlande et l’argent du climat en Inde

L’airpocalypse continue à Pékin. Copie d’écran du China Daily, le 1er décembre 2015.

Asie du Nord-Est

Pékin intensifie la lutte contre le smog de pollution

China Daily – Alors qu’a débuté hier la COP21 à Paris pour lutter contre le réchauffement climatique, Pékin et toute la région autour de la capitale restent plongés ce mardi 1er décembre dans un épais brouillard de polluants. La municipalité a donc décidé de fermer pas moins de 2 000 entreprises comme des cimenteries dans la province voisine du Hebei et des chantiers de construction dans l’agglomération pour tenter minimiser les émissions.

Le FMI intègre la monnaie chinoise dans son panier de référence

Global Times – Le quotidien anglophone Global Times revient longuement sur la décision du FMI d’intégrer le yuan chinois à son panier de devises de référence (SDR). Le yuan rejoint donc l’euro, le dollar, la livre sterling et le yen dans le club restreint des monnaies globales. Une belle avancée pour la Chine qui réclame cette intégration depuis longtemps afin d’internationaliser sa monnaie et de pouvoir peser plus dans le système financier mondial. Pour intégrer le panier du FMI, Pékin s’est engagé à ne pas intervenir de manière massive sur le taux de change de sa monnaie et à laisser une place plus importante au marché dans la définition du niveau de change du yuan.

Japon : Honda recule de 5 ans l’âge de départ à la retraite

Japan Times – Afin de s’adapter au vieillissement de la population nippone, Honda a décidé de relevé de 5 ans l’âge de départ obligatoire à la retraite pour atteindre désormais les 65 ans. Cette réforme sera mise en application à partir de la prochaine année fiscale au Japon qui court de mars à mars. Avec cette décision, Honda est l’une des premières parmi les grandes entreprises du pays à mettre en place une réponse au problème du vieillissement de la population. Selon le ministère du Travail, 91% des entreprises de plus de 1 000 employés au Japon propose un départ à la retraite obligatoire à 60 ans.

La Chine libère deux espions taïwanais

Taipei Times – La Chine a accepté de libérer deux espions taïwanais emprisonnés depuis 9 ans et condamnés à la prison à vie en 2006. Il s’agit, selon le porte-parole de la présidence à Taipei, d’un geste de bonne volonté de Pékin après la rencontre historique entre les dirigeants Xi Jinping et Ma Ying-jeou à Singapour le mois dernier. Un geste loin d’être anodin dans le contexte des prochaines élections présidentielles à Taïwan qui, selon les sondages, devraient être remportées par Tsai Ing-wen, la candidate du parti démocrate progressiste, opposée au Kuomintang de Ma Ying-jeou.

Asie du Sud-Est

Thaïlande : censure « à la source »

Prachatai – Pourquoi s’embêter avec un lourd système de censure gouvernemental de la presse internationale quand l’éditeur local peut s’en charger ? C’est un peu la morale de cette information relatée par le site Prachatai : un article peu flatteur sur l’économie thaïlandaise sous l’actuelle junte militaire, paru dans l’édition internationale du New York Times de ce mardi 1er décembre, a été tout simplement supprimé de la Une par l’éditeur local. A la place, les lecteurs du pays du sourire ont eu droit à un cadre blanc et une note explicative du NYT affirmant n’être pour rien dans cette décision.

Indonésie : Daech présent au Timor et à Alor, selon la police

Jakarta Post – le Jakarta Post reprend les affirmations de la police locale de l’île d’Alor, à l’est de l’archipel, et de celle du Timor occidental selon lesquels Daech se serait implanté sur place. Drapeaux de l’organisation terroriste et matériels de propagande auraient été trouvés mais pour l’instant aucune arrestation n’a eu lieu. Le Timor occidental et Alor sont des territoires majoritairement chrétiens, protestants ou catholiques.

Birmanie : rencontre entre Aung San Suu Kyi et les militaires

Myanmar Times – En Une du Myanmar Times, la rencontre prévue pour demain mardi 2 décembre entre Aung San Suu Kyi, la leader de la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND), le chef de l’Armée, le général Min Aung Hlaing et le Président U Thein Sein. Des rencontres qui auront lieu séparément et qui, espèrent les responsables de la LND, iront plus loin qu’une simple poignée de main de circonstance. Après sa victoire écrasante aux dernières élections législatives, le parti d’Aung San Suu Kyi doit trouver des compromis avec la puissante junte militaire et l’ancienne majorité politique pour avancer sur des sujets sensibles comme les rebellions armées des minorités Shan et Kachin, et mettre en place un gouvernement de réconciliation nationale.

Asie du Sud

Inde : 1000 milliards d’ici 2030 pour le climat

Scroll – Pour la COP21, l’Inde s’est fait le porte-parole des pays en développement en réclamant avec force une aide financière accrue des pays développés pour les aider à lutter contre le réchauffement climatique. Une insistance qui se comprend encore mieux à la lecture de cet article de Scroll. Le site indien nous apprend que New Dehli devra dépenser pas moins de 1 000 milliards de dollars d’ici 2030 pour espérer réduire significativement ses émissions de gaz à effet de serre. Des sommes astronomiques, mais le coût de l’inaction pourrait bien s’avérer encore plus important avec des conséquences pour l’ensemble de la planète.

Pakistan : deux membres de la police militaire abattus à Karachi

The Dawn – Une semaine après l’assassinat en pleine rue de trois rangers pakistanais à Karachi, ce sont deux membres de la police militaire qui ont perdu la vie sous les balles d’assaillants non identifiés qui ont pris la fuite en deux-roues motorisés ce mardi. Manifestement le renforcement de l’opération anti-terroriste lancée à Karachi en 2014, décidé en novembre dernier, engendre des actions de représailles de plus en plus violentes.
Par Nicolas Sridi, avec Victor Yu à Taipei, Anda Djoehana Wiradikarta et Clea Chakraverty à Paris