Revue de presse insolite – novembre 2015

La face B de l’actu asiatique

A 3 ans, ces petits Thaïlandais vivent-ils déjà le plus beau jour de leur vie ?
A 3 ans, ces petits Thaïlandais vivent-ils déjà le plus beau jour de leur vie ? Copie d’écran de Coconuts Bangkok, le 19 novembre 2014.

L’inconnu et l’au-delà

Chine : parlez-vous panda ?

Le langage des panda est très coloré, d'après les scientifiques.
Ils « rugissent », « aboient », « crient », « couinent », « bêlent » et « gazouillent » : d’après des scientifiques chinois, le langage des pandas est très coloré ! Copie d’écran du Quotidien du Peuple, le 4 novembre 2015.
Quotidien du Peuple – Leur ramage se rapporte à leur pelage. Après cinq années d’enregistrements, des scientifiques chinois de la province du Sichuan (Sud-Ouest) ont annoncé avoir décodé le langage des pandas géants… Et ont découvert un parfait éventail de vocalises. Les pandas « aboient » pour râler, « bêlent » pour séduire, et « gazouillent » pour répondre aux bêlements. Une vraie arche de Noé. Objectif du Centre de Recherche et de Conservation des Pandas Géants (CCRCGP), qui a conduit l’étude : assurer une meilleure protection de l’espèce protégée, surtout les 2 000 spécimens vivant dans la nature. Pour ce faire, le CCRCGP serait même en train de développer un traducteur automatique panda / chinois. Google Translate n’a qu’à bien se tenir.

Japon : un rugbyman aux traits de Bouddha

Un air de famille entre cette statue de Bouddha et ce rugbyman japonais ?
Un air de famille entre cette statue de Bouddha et ce rugbyman japonais ? Copie d’écran du Japan Times, le 22 novembre 2015.
Japan Times – La performance surprise des Japonais à la coupe du monde de rugby a eu des conséquences tout aussi inattendues. C’est ainsi que les visites ont triplé dans un temple de Seki (au centre de l’île d’Honshu). La raison ? La statue de Bouddha qu’il abrite tient ses mains jointes avec index et pouces levés, collés l’un à l’autre… Ce qui n’a pas manqué de faire penser à l’une des postures fétiches du rugbyman Ayumu Goromaru, pour certains fans. Oui, il fallait y penser.

Birmanie : il se fait battre aux élections par un candidat décédé

The Independent – C’est l’un des plus flagrants signes de l’impopularité du gouvernement birman, sanctionné par les élections générales du 8 novembre. Dans la circonscription de Myinmu (région Sagaing, au nord du pays), le candidat du parti au pouvoir (USDP) a recueilli près de 3 fois moins de voix que celui de la Ligne nationale pour la Démocratie (LND). Une bonne claque. Mais l’humiliation ne s’arrête pas là. Les électeurs ont préféré voter, en connaissance de cause, pour un homme décédé : le candidat de la LND est mort d’une crise cardiaque 2 jours avant le scrutin… Double claque, donc. Mais parce qu’il est arrivé deuxième, le candidat de l’USDP devrait récupérer le siège de parlementaire, indique The Independent. Faut pas trop pousser, quand même.

Pudeur et punitions

Inde : au Kerala, les garçons et les filles ne peuvent pas s’assoir côte à côte

India Today – Le Kerala est réputé pour être progressiste, et pourtant. Plusieurs scandales ont éclaté après que des étudiants ont été exclus de cours, voire suspendus de leur université, pour s’être assis en salle de classe, à la bibliothèque ou à la cantine… à côté d’une personne du sexe opposé. Pire : le ministre local de l’Éducation, Abdu Rabb, a adoubé ces mesures : « Dans les universités du Kerala, les filles et garçons sont assis dans des rangées différentes. Ils sont séparés dans les toilettes et dans les bus. Alors pourquoi insistent-ils pour s’assoir à côté en cours ? » C’est vrai ça, pourquoi ?

Indonésie : une prison entourée de bêtes féroces

Le chef de l’Agence indonésienne des Stupéfiants caste ses futurs gardiens de prison
Le chef de l’Agence indonésienne des Stupéfiants caste ses futurs gardiens de prison. Copie d’écran du Straits Times, le 14 novembre 2015.
Jakarta Globe – En Indonésie, on ne plaisante pas avec le trafic de drogue. Et le chef de l’Agence nationale des Stupéfiants l’a encore prouvé ce mois-ci. Budi Waseso a appelé le ministère de la Justice et des Droits de l’homme à créer une prison consacrée aux trafiquants. Sa particularité : elle devra être construite sur une île gardée par des crocodiles. Et selon une déclaration plus récente rapportée par le Straits Times des tigres et des piranhas pourraient s’y joindre. Le but étant de s’assurer que les prisonniers ne puissent entretenir aucun contact avec l’extérieur, grâce à des gardes dissuasifs et incorruptibles. Et alors que Budi Waseso embarquait pour une tournée des fermes à la recherche « du type de crocodile le plus féroce », le porte-parole de l’Agence nationale des Stupéfiants a assuré que le projet « n’avait rien d’une plaisanterie ».

Taïwan : mais qui a diffusé du porno à l’aéroport de Taoyuan ?

Focus Taiwan – La police aérienne de Taïwan est en alerte suite à une affaire qui « plonge [le pays] dans la honte ». Le 16 novembre au soir, des individus mal intentionnés ont piraté un écran d’une salle d’attente de l’aéroport international de Taoyuan pour diffuser… un film pornographique. La scène, filmée et mise en ligne sur Facebook, n’a pas perturbé la plupart des voyageurs, indique Focus Taiwan. À quelques minutes de leur embarquement, tous étaient déjà faits à l’idée de s’envoyer en l’air.

Affaires de famille

Chine : après une dispute avec ses parents, elle passe 10 ans dans des cybercafés

Une jeune Chinoise retrouve sa mère qui la croyait morte
Après 10 années de fugue, une jeune Chinoise retrouve sa mère qui la croyait morte. Copie d’écran du South China Morning Post, le 22 novembre 2015.
South China Morning Post – C’est une fugue de dix ans qui a pris fin en novembre. Une jeune femme de 24 ans a été arrêtée pour utilisation d’une fausse carte d’identité dans la province du Zhejiang, à l’Est de la Chine. Après une dispute avec sa mère en 2005, elle a préféré passer sa vie dans les cybercafés grâce à l’argent qu’elle récoltait en mendiant, plutôt que de retourner au domicile familial. Rancunière, la gamine. Après s’être acquitté d’une amende de 1 000 yuans (150 euros), ses parents l’ont récupérée à Hangzhou et ont promis de « ne plus jamais se disputer » avec elle. Ça valait bien le coup de bouder pendant dix ans.

Philippines : la femme et la maîtresse d’un député s’affrontent… par voie électorale

Coconuts Manila – Voilà une façon originale de régler une affaire de mœurs – et de laver son linge sale en public. Judy Amante, femme du député Erlpe John Amante, a porté plainte contre son mari et sa maîtresse pour violation de l’Acte contre la Violence faite aux Femmes et aux Enfants (Anti-Violence Against Women and Children Act). Mais le verdict pourrait bien se jouer ailleurs : Judy Amante et la maîtresse de son mari briguent toutes les deux la mairie de Cabadbaran, sur l’île de Mindanao (au sud de l’archipel)… Jugement populaire attendu pour 2016.

Thaïlande : ils marient leurs faux jumeaux de 3 ans

A 3 ans, ces petits Thaïlandais vivent-ils déjà le plus beau jour de leur vie ?
A 3 ans, ces petits Thaïlandais vivent-ils déjà le plus beau jour de leur vie ? Copie d’écran de Coconuts Bangkok, le 19 novembre 2014.
Coconuts Bangkok – En espérant que toutes les histoires d’amour ne finissent pas mal. Des parents ont décidé de marier leurs faux jumeaux de 3 ans dans le respect de la culture thaïlandaise, selon laquelle les faux jumeaux sont la réincarnation d’amants n’ayant pu vivre ensemble dans une vie antérieure. Par leur mariage, les parents envoient le signal aux dieux que les vœux des deux amants ont été exaucés, indique Coconuts Bangkok. C’est ainsi que Pailin a épousé son jumeau Petai. Et les choses n’ont pas été faites à moitié : une grande cérémonie traditionnelle a été organisée pour l’occasion, et la dot de Pailin s’est élevée à près de 80 000 euros. Les époux ont déclaré ne pas avoir fait de contrat de mariage.
Par Alexandre Gandil, avec Victor Yu à Taipei