Revue de presse Asie - 20 novembre 2015

Lutte anti-terroriste en Chine, coopération maritime Japon-Etats-Unis et rangers abattus à Karachi

Les forces de sécurité chinoises interviennent au Xinjiang. Copie écran du South China Morning Post, le 20 novembre 2015.

Asie du Nord-Est

Chine : 28 terroristes tués au Xinjiang selon les autorités, débat autour de l’otage chinois exécuté par Daech

South China Morning Post – Sous l’impulsion des derniers attentats à Paris, la Chine a décidé de revoir sa communication sur les troubles qui agitent la province occidentale du Xinjiang. Comme le note le South China Morning Post, les autorités de Pékin ont reconnu, chose rare, l’existence d’un attentat en septembre dernier contre une mine qui aurait fait 16 morts et expliqué avoir lancé une véritable chasse à l’homme pour retrouver les auteurs. Selon un portail Internet d’information régional, les responsables de l’attaque seraient un gang de terroristes locaux dirigé « de l’extérieur » par un groupe extrémiste étranger. La police chinoise indique que tous les assaillants auraient été tués lors de l’attaque des forces de sécurité qui a fait 28 morts. Si pour de nombreux analystes, les tensions au Xinjiang sont essentiellement dues aux discriminations sociales et économiques dont sont victimes certaines minorités ethniques, en particuliers les Ouïgours, Pékin entend bien faire peser les responsabilités sur des groupes de terroristes extrémistes locaux présumés.
Dans le même temps, le South China Morning Post nous apprend que des négociations étaient en cours entre la Chine et le groupe extrémiste Daech pour obtenir la libération de l’otage chinois Fan Jinghu qui a finalement été exécuté hier jeudi 19 novembre. Des négociations qui n’ont pu aboutir, précise le journal de Hong Kong, en raison des frappes aérienne russes et françaises en cours visant le territoire contrôlé par les djihadistes.

La Chine démantèle la plus grande banque illégale du pays

China Daily – Avec un système bancaire officiel bancal qui refuse souvent de soutenir l’activité privée pour se concentrer sur le financement des entreprises d’Etat, l’émergence d’une banque « illégale » n’est pas un phénomène nouveau en Chine. Aujourd’hui, le China Daily nous apprend que les autorités ont réussi à démanteler la plus importante de ces « banques noires » dans la province côtière du Zhejiang au sud de Shanghai. Après pas moins d’un an d’enquête pour retracer l’ensemble des transactions frauduleuses, les enquêteurs annoncent un montant record avec pas moins de 64 milliards de dollars qui auraient transité dans un circuit financier complexe visant essentiellement à contourner la réglementation sur les opérations de change et à blanchir de l’argent issue de la corruption.

Le Japon et les Etats-Unis veulent renforcer leur coopération pour contrer la Chine

Asahi Shimbun – Le Président américain Barack Obama et le Premier ministre japonais Shinzo Abe se sont retrouvés en tête à tête en marge du sommet de l’APEC, le Forum de Coopération économique de l’Asie-Pacifique, à Manille hier, jeudi 19 novembre. Durant cette rencontre d’une heure et demie, la première entre les deux leaders depuis avril dernier, les discussions se sont concentrées sur la coopération maritime et navale en vue de stopper les avancées de Pékin en mer de Chine du Sud.
Shinzo Abe a précisé que les forces militaires de son pays ne participeraient pas directement à des patrouilles sur place mais qu’il prévoyait de fournir du matériel de défense aux pays du Sud-Est asiatique. De son coté, Barack Obama a indiqué que la Navy américaine continuerait ses opérations de « liberté de navigation », opérations qui ont déclenché les foudres de la Chine après le passage d’un destroyer militaire américain à moins de 12 miles nautiques d’un îlot artificiel construit par Pékin.

Asie du Sud-Est

Thaïlande : la junte militaire s’auto-proclame exempte de corruption

Khaosod – Beaucoup s’y attendaient, mais cela va mieux en le disant. L’armée thaïlandaise a affirmé lors d’une conférence de presse rapportée par Khaosod qu’une enquête interne n’avait trouvé aucun élément de corruption impliquant des militaires dans un projet de parc historique installé sur un terrain militaire près de la ville de Hua Hin au sud de Bangkok. Peu importe qu’un mandat d’arrêt ait déjà été délivré contre un colonel impliqué dans le scandale, peu importe que l’ensemble du projet a été dirigé par l’ancien chef de l’armée de terre, le général Udomdej Sitabutr, les dirigeants militaires actuels espèrent que cette enquête de l’armée sur elle-même mettra un terme aux accusations qui ont fleuri dans la presse sur l’implication d’hommes en uniformes dans le scandale. Quant au dossier de financement du projet, le chef de l’armée Theerachai Nakvanich a indiqué qu’il ne serait pas divulgué publiquement. Point final. En tant cas, c’est ce qu’espèrent les généraux thaïlandais.

Indonésie : l’onde de choc autour du scandale de corruption au sommet de l’Etat s’amplifie

Jakarta Globe – Il n’aura pas fallu attendre longtemps avant que la cohésion du cabinet ministériel indonésien ne se fracture face au scandale impliquant le ministre de la Sécurité, Luhut Pandjaitan, le porte-parole de l’Assemblée Nationale, Setya Novanto et le groupe minier Freeport Indonesia. Selon un enregistrement audio, Setya Novanto aurait demandé à obtenir des actions du groupe au nom du Président Joko Widodo et du vice-président Jusuf Kalla et impliqué Luhut Pandjaitan dans l’organisation de cette transaction.
Aujourd’hui vendredi 20 novembre, le ministre de la Défense réplique et se demande publiquement, via la presse, quels peuvent être les intérêts du ministre de l’Energie, Sudirman Said, à dénoncer une potentielle tentative d’extortion. Freeport Indonesia exploite la plus grande mine d’or et de cuivre du monde dans la province de Papouasie et demeure le plus important contribuable fiscal en Indonésie.

Vietnam : les Etats-Unis lèvent l’embargo sur la vente d’armes maritimes

Tuoi Tre – Les signaux se multiplient autour des tensions en mer de Chine du Sud suite au sommet de L’APEC à Manille. Les Etats-Unis viennent ainsi d’annoncer la levée de l’embargo sur la vente d’armes maritimes létales au Vietnam. Les Américains proposent également d’apporter un soutien financier de 20 millions de dollars en 2016 pour que Hanoi puisse moderniser ses capacités militaires en mer après une aide de 19,6 millions de dollars en 2015.

Cambodge : étrange accord entre le CPP et United Russia de Vladimir Poutine

Phnom Penh Post – Les voies du pragmatisme géopolitique sont parfois étonnante comme le relève le Phnom Penh Post. Le quotidien anglophone nous apprend que le Parti du Peuple Cambodgien du Premier ministre Hun Sen a signé un accord de coopération avec le parti majoritaire United Russia de Vladimir Poutine. Une alliance surprenante mais qui confirme à la fois l’intérêt de la Russie pour projeter son influence en Asie du Sud-Est et la volonté du gouvernement cambodgien de jouer sur tous les tableaux possibles dans un contexte régional de plus en plus complexe.

Asie du Sud

Inde : l’Etat du Bihar passe officiellement sous la direction du JDD

Scroll – Le dirigeant du Parti Janata Dal (JD), Nitish Kumar, a officiellement prêté serment pour devenir le ministre en chef du gouvernement de l’Etat du Bihar. Le fils du chef du Rashtriya Janata Dal (JDD), Tejaswi Yadav, a également prêté serment pour devenir son adjoint. Le JDD est devenu majoritaire à l’Assemblée des députés de l’Etat avec 80 sièges remportés au dernières élections, une cuisante défaite pour le Premier ministre Narendra Modi et son Parti le BJP.

Pakistan : 3 rangers abattus à Karachi

The Express Tribune – Une voiture de rangers a été attaquée à l’arme à feu ce vendredi à Karachi par des tireurs se déplaçant en deux roues motorisés. 3 rangers sont morts et un autre est grièvement blessé sur les 8 occupants de la voiture. Les rangers qui interviennent depuis 2 ans contre les terroristes implantés à Karachi passent en ce mois de novembre à une nouvelle étape opérationnelle impliquant une recherche accrue et des actions fermes contre les groupuscules violents dans la région.
Par Nicolas Sridi, avec Arnaud Dubus à Bangkok, Victor Yu à Taipei et Anda Djohena Wiradikarta à Paris.