Revue de Presse Asie – 13 novembre 2015

Le grenier à riz du Vietnam sous l'eau, l'appel de la Corée du Sud au Japon et Modi VRP à Londres

Le grenier à riz du Vietnam risque d’être englouti. Copie d’écran du site Vietnamnet, le 13 novembre 2015.

ASIE DU NORD-EST

Taïwan : Eric Chu poursuit sa campagne aux Etats-Unis

Taipei Times et China Times – Après Tsai Ing-wen, sa rivale du Parti Démocrate-progressiste, c’est au tour d’Eric Chu, candidat du Kuomintang, le parti de la majorité présidentielle, d’effectuer une visite aux Etats-Unis. Avec le même objectif : solliciter les suffrages des expatriés taïwanais et et communiquer avec les responsables américains sur ses intentions vis-à-vis de Pékin. L’ensemble de la presse à Taïwan compare avec celui de Tsai Ing-wen l’accès d’Eric Chu aux responsables politiques américains, et tente de déceler la position exacte de Washington sur la rencontre historique de la semaine dernière entre le chef de l’Etat, Ma Ying-jeou, et le président chinois Xi Jinping. Pour l’United Daily News, la rencontre a été appréciée à Washington même si elle a surpris par la rapidité avec laquelle elle a eu lieu.
Pour le China Post, Eric Chu a bénéficié d’un meilleur accès aux responsables américains que Tsai Ing-wen. Le Taipei Times préfère souligner, de sources « administratives » américaines, que les deux candidats taïwanais seront traités de manière « égale et chaleureuse » par les Américains. Toutefois, et selon plusieurs observateurs, l’absence de discours public d’Eric Chu sur le sol américaine est « surprenante », ce qui conduit plusieurs à spéculer sur un niveau de confiance en baisse de Washington au KMT.

Hong Kong: un milliardaire en fuite propriétaire du diamant le plus cher au monde

South Morning China Post – Condamné par contumace pour corruption en 2014 à Macao, le magnat de l’immobilier Joseph Lau Luen-hung (propriétaire de Chinese Estates), réfugié à Hong Kong, est devenu, la nuit dernière, l’acquéreur du Blue Moon Diamond, (diamant « lune bleue »). Acheté pour 5,7 millions d’euros, et rebaptisé « lune bleue de Joséphine », le diamant est un cadeau pour sa fille de 7 ans. Dans la foulée, il a revendu l’une de ses tours de 6 étages à Hong Kong pour 1,5 milliards d’euros, le deal immobilier le plus cher de la ville.

Corée du sud : la présidente Park demande au Japon une vraie réparation pour les « femmes de réconfort »

The Korea Herald et le Bangkok Post – La présidente sud-coréenne Park Geun-hye a appuyé de nouveau sa demande auprès du Premier Ministre nippon pour que le Japon accepte de trouver une solution acceptable pour les « femmes de réconfort », obligées de se prostituer pour satisfaire les sldats japanais pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans une interview donnée à huit agences de presse du monde entier, elle a également déclaré être prête à engager une conversation en face à face avec le leader Kim Jong-un si celui-ci est prêt à abandonner ses ambitions nucléaires.
Le récent sommet entre le Premier ministre chinois Li Keqiang, la présidente sud-coréenne Park Geun-hye et le Premier ministre japonais Shinzo Abe à Séoul est un signe de l’apaisement des tensions en Asie du Nord-Est, estime par ailleurs Thitinan Pongsudhirak dans sa chronique du Bangkok Post. Mais surtout, selon le politologue, cela met en relief la marginalisation croissante de l’ASEAN, empêtrée dans ses divisions et ses crises internes, au sein du continent asiatique. Malgré l’objectif d’établir une communauté économique, politique et socio-culturelle de l’ASEAN à la fin 2015, la sous-région, autrefois vantée comme le pont entre l’Asie et l’Occident, semble perdre de plus en plus de sa cohérence.

Japon: vers un assouplissement sur le congé maternité

The Japan Times – Le ministre nippon de la Santé a annoncé jeudi un assouplissement radical des lois concernant la prise de congés maternité pour les employées au travail temporaire, soit 60% des femmes japonaises. Cette proposition est intervenue au moment d’une réunion ad hoc : cela concerne 40% de la force de travail totale au Japon. Selon une étude parue mercredi, près de la moitié des travailleuses temporaires sont harcelées par leurs collègues et pointées du doigt durant leur grossesse ou si elles souhaitent prendre des congés maternité. Le ministère propose d’alléger les termes des contrats et de permettre à ces employées de prendre leurs congés sans être menacées de perdre leur emploi.

ASIE DU SUD-EST

Cambodge : le leader de l’opposition sous mandat d’arrêt

San Francisco Chronicle – La justice cambodgienne a ordonné ce vendredi l’arrestation du leader de l’opposition Sam Rainsy, qui est en conflit ouvert avec le Premier Ministre, et a déjà été condamné pour diffamation en 2008 (à l’encontre du ministre des Affaires étrangères) mais dont la peine de prison de deux ans n’avait jamais été appliquée. Les autorités ont désormais pour ordre d’appréhender Sam Rainsy qui est actuellement en voyage au Japon et en Corée du Sud.

Indonésie: le volcan Bromo reprend de l’activité

The Jakarta Post – Les autorités indonésiennes ont conseillé aux visiteurs de ne pas approcher du Mont Bromo, à l’est de Java, suite à une recrudescence d’activité volcanique constatée par les scientifiques. Une augmentation avérée de la quantité de fumée et de cendres depuis le cratère se dirigeant vers le Sud-Ouest inquiète les experts.
Selon Ayu Dewi Utari, le chef du parc national de Bromo Tengger Semeru, l’alerte est désormais de niveau 2 sur une échelle de dangerosité limitée à 4. Le volcan de Bromo, situé a 2 329 m est extrêmement visité par les touristes pour les vues qu’il offre et les randonnées à voiture ou à pied. Son regain d’activité à été particulièrement constaté et surveillé cette année. Le Jakarta Post rappelle que son éruption en 2011 a contraint plusieurs lignes internationales d’annuler leurs vols vers Bali.

Indonésie: les communautés de droit coutumier doivent participer activement à la COP 21

Jakarta Globe – L’Aliance des peuples indigènes de l’archipel (Alliance of the Indigenous Peoples of the Archipelago – AMAN) en Indonésie a rejoint le groupe de travail des peuples indigènes internationaux sur le changement climatique (International Indigenous Peoples Forum on Climate Change – IIPFCC). L’AMAN veut alimenter les réflexions émanant des peuples et communautés de droit coutumier et leur place au sein de la COP 21. Selon le secrétaire général de l’AMAN, Abdon Nababan, le Sommet de Paris sur le climat doit reconnaître les droits des peuples indigènes parfaitement « capables de protéger et gérer les tourbières » dans le cas de l’Indonésie.
L’Alliance s’inquiète de la position du gouvernement indonésien qui n’a pas intégré le rôle des communautés de droit coutumier dans son travail sur la réduction des émissions gaz à effet de serre, dont l’objectif est d’atteindre 29% de réduction d’ici à 2030. Selon cette organisation, ces communautés pourraient contribuer à atteindre la moitié de cet objectif. En Indonésie, les cmmunautés de droit coutumier, soit 17 millions de personnes, supervisent 84 millions d’hectares, dont deux tiers de jungles vierges.

Malaisie: crise sociétale dans les campagnes

Asia Sentinel avec The Malaysia InsiderAsia Sentinel vient de publier un article inquiétant sur la recrudescence d’affaires de viols, incestes, pédophilies, violences domestiques et sexuelles à l’encontre des femmes et des filles, dans les régions rurales de Malaisie. L’article dénonce l’apathie du gouvernement et des autorités compétentes qui n’enregistrent pas ces faits comme des crimes. Les ministres refuseraient de voir ce phénomène comme un « problème malaisien » et préfèreraient blâmer les victimes. D’après le Malaysia Insider, la situation des femmes malaisiennes serait particulièrement inuiétante, le journal soulevant une étude récente qui démontre que 67% de la population admet que le rôle de la femme malaisienne est de servir son mari.

Vietnam: le grenier à riz bientôt englouti ?

Vietnamnet – Pas moins de 80% de Ca Mau pourrait souffrir de la montée des eaux. Cette province, considérée comme le grenier à riz du Vietnam, pourrait bien voir ses 10 000 hectares de terres arables détruites par la salinité. De même, Kien Giang, autre province proche, pourrait être immergée si le niveau de la mer montait de 85 à 105 m. Les scientifiques ont sonné l’alerte, annonçant que l’ensemble des terres du delta du Mékong pourrait bientôt disparaître sous l’eau avec le réchauffement climatique. Selon un rapport du PNUD (Programme de Développement des Nations Unies), la montée des eaux au Vietnam fera 22 millions de réfugiés climatiques et une perte de 10% du PIB.

ASIE DU SUD

Modi à Londres : entre protestations et réunions de PDG

The Hindu et Scroll – Dans une ambiance où les tensions politiques du passé semblent avoir été oubliées par David Cameron, mais pas par la presse anglaise, comme le rappelle Scroll, c’est une rencontre économique au sommet qui est prévue aujourd’hui sur Downing Street. Elle se déroulera avec les PDG indiens tels que Cyrus Mistry (Tata), Sunil Mittal (Bharti Enterprises) ou encore Baba Kalyani (Bharat Forge), le Premier ministre indien Narendra Modi et son homologue britannique. Les discussions doivent notamment porter sur les investissements directs étrangers et le droit à la propriété intellectuelle. En marge de cette visite historique, les protestations de citoyens britanniques et sud-asiatiques se font entendre dans la rue et font écho aux campagnes anti-Modi relayées notamment par l’organisation Avaaz, dont la bannières sur Picadilly Circus représentant un « aum » hindou comme un signe nazi avait été fortement controversée cette semaine.

Maldives : en quête de démocratie

The Hindu – Les Maldives ont levé l’état d’urgence mais cela ne résout pas les turbulences politiques dans l’Océan indien, analyse The Hindu. Cet événement n’était pas un fait anodin ni isolé et devrait être surveillé de près, car il est le dernier d’une série de mesures coercitives et autoritaires prises par le gouvernement du président Yameen. Le ministre de la Défense a été renvoyé ainsi que les chefs de police, et le vice-président arrêté, suspecté de conspiration dans un attentat terroriste non avéré d’après l’enquête toujours en cours. Autre limogé, le procureur général, sans autre explication. Pour le journal indien, il s’agit d’une véritable purge politique orchestrée par un président élu en 2013 dans des conditions douteuses, demi-frère d’un dictateur et dont les actes successifs ne rassurent pas les pro-démocrates dans l’archipel et dans la région.
Par Clea Chakraverty, Victor Yu à Taipei et Arnaud Dubus à Bangkok.