Revue de presse Asie - 29 octobre 2015

Presse chinoise énervée par les Américains, cinémas 4D au Japon et mariages inter-castes en Inde

Ce navire américain patrouillant près des Îles Spratleys et qui énerve tant les Chinois. Copie écran du South China Morning Post, le 29 octobre 2015.
Ce navire américain patrouillant près des Îles Spratleys et qui énerve tant les Chinois. Copie écran du South China Morning Post, le 29 octobre 2015.

Asie du Nord-Est

La presse chinoise furieuse après l’intrusion américaine en mer de Chine

Global Times – Les médias chinois réagissent violemment, encore aujourd’hui, à l’entrée d’un navire de guerre américain dans les eaux entourant l’une des îles revendiquées par Pékin en mer de Chine du Sud. Des journalistes de l’agence officielle Xinhua publient un édito au vitriol repris dans le quotidien anglophone Global Times, autre organe officiel du PC chinois et connu pour son ton nationaliste. Ils qualifient l’attitude des Etats-Unis d’« irresponsable » et évoquent une « stratégie de la corde raide ». Pour eux, Washington participe à l’instabilité de la région. Pour le South China Morning Post, en revanche, c’est plutôt bien joué de la part des Américains. Xue Li, de l’Académie des Sciences sociales de Chine, rappelle que le navire de guerre américain n’a pas violé de loi internationale : « C’est juste un jeu politique qui a pour but de faire perdre la face aux Chinois. Surtout à un moment où le PCC est réuni en session. »

La Chine va-t-elle mettre la main sur Starwood ?

China Daily – Trois compagnies chinoises envisagent une OPA sur Starwood Hotels et Resorts Worldwide Inc., le groupe qui opère, notamment, les hôtels Sheraton, Westin et W. Ce serait la plus grosse acquisition d’une société américaine jamais réalisée par un groupe chinois.

Taïwan : pourquoi le Kuomintang ne plait-il pas aux jeunes ?

China Times – Le quotidien en langue chinoise croit avoir identifié trois raisons principales qui expliquent pourquoi les jeunes Taiwanais ne sont pas séduits pas le Kuomintang, le parti de la majorité, donnée battu au prochain scrutin présidentiel. Le China Times écrit que le KMT est considéré comme « un parti de vieux », mais aussi comme un « parti prenant les jeunes pour des imbéciles (…) ou pour des indépendantistes indécrottables ». Pour Eric Chu, président du KMT dont il est le candidat à l’élection présidentielle, son parti n’a pourtant rien à voir avec cette image. C’est pour lui, au contraire, un parti du centre à la ligne politique modérée.

Taïwan: la candidate du DPP publie son programme sur la Défense

United Daily News (en chinois) – L’United Daily News rapporte la publication, par le Parti Démocrate-progressiste (DPP), de son programme politique pour la Défense nationale. Dans celui-ci est mentionné la création d’une unité de guerre électronique, qui pourrait entraîner l’embauche de 6 000 personnes d’ici 2024. Tsai Ing-wen, la candidate du DPP, souhaite aussi renforcer les capacités de combat de Taïwan, revitaliser l’industrie de la Défense et accroître les liens entre citoyens et Défense nationale. Ce programme prévoit de dynamiser les secteurs de l’aérospatiale, de la construction navale et de la sécurité de l’information. Les retombées industrielles sont estimées à plusieurs milliards de dollars taïwanais (soit plusieurs dizaines de millions d’euros).

Japon : la 4D au secours des cinémas

The Japan Times – Comment faire décrocher les Japonais de leurs tablettes et autres Iphones, et les ramener dans les salles obscures ? C’est le défi actuel des exploitants de cinéma dans l’archipel. Chez Toho Cinemas, on mise sur la 4D : sièges qui bougent, fumée, jets d’eau sur les spectateurs… une expérience qui relève du parc d’attraction, note le journaliste. Trois cinémas sont équipés de ce système depuis le mois d’avril à Tokyo. Un système qui a un prix : le billet coûte de 1000 à 1200 yens de plus (soit de 8 à 9 euros supplémentaires). Chez Shochiku Multiplex Theatres, on mise plutôt sur le service : ascenseur privatif, champagne, cabines pour deux… bref, un traitement de roi, pour 5000 yens par personne (près de 40 euros).

Asie du Sud

Inde : les mariages inter-castes toujours périlleux

Scroll.in – Le média raconte le parcours du combattant de Kiccha, un Dalit (caste des « intouchables ») du Tamil Nadu qui est parvenu, non sans mal, à se marier avec son amour d’enfance, issue d’une famille de Brahmanes. Dans son district, 19% de la population est Dalit et a obtenu, au fil des ans, un meilleur accès à l’éducation. Résultat : les enfants des différentes castes étudient ensemble… et ont donc plus de chances de tomber amoureux. Sauf qu’on assiste actuellement, selon Scroll.in, a une radicalisation des « anti » mariages inter-castes. Plusieurs jeunes ont été tués. Certains « anti » demandent de relever l’âge minimum au mariage des jeunes femmes, pour que ces dernières soient assez « mûres » et évitent de « tomber dans le panneau » de « séducteurs » issus de castes inférieures… Scroll.in note en revanche que l’anonymat qu’entraîne l’urbanisation bénéficie aux couples mixtes.

Cricket : le rêve de l’Afghanistan continue

Pajhwok Afghan News – L’ensemble de la presse afghane se réjouit de la victoire de l’Afghanistan hier contre le Zimbabwe, au championnat du monde de Twenty20, quelques jours après sa victoire contre la même équipe dans les séries One-Day International (ODI). L’équipe nationale va donc ramener deux trophées à la maison vendredi, mais les célébrations ont déjà commencé à travers le pays. Le média afghan publie des photos de fans drapés du drapeau national, dansant dans les rues au son des percussions, à Kaboul, Kandahar et Jalalabad la nuit dernière.

Asie centrale

Les Taliban en route pour l’Asie centrale selon Moscou

Khaama Press – L’agence de presse afghane rapporte les propos des services de sécurité russes. Selon le FSB, les Taliban menacent l’Asie centrale, notamment le Turkménistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan. Autre menace, toujours selon le FSB : le Mouvement islamique de l’Ouzbékistan (MIC) qui a récemment prêté allégeance à l’EI et opère dans le nord du pays. Le groupe est suspecté d’avoir des liens avec d’autres extrémistes, comme le Tehrik-e-Taliban pakistanais (TTP).

Turkménistan : expropriations en vue des jeux asiatiques indoor de 2017

Radio Free Europe – L’article date d’hier mercredi 28 octobre mais il mérite d’être signalé. Le Turkménistan rêve d’accueillir les Jeux Olympiques un jour. En attendant, sa capitale Achgabat sera l’hôte des Jeux asiatiques en salle en 2017. Et ils devront « forcément » être flamboyants pour séduire à long terme le Comité international olympique. Et tant pis si les résidents d’Achgabat en paient le prix. Un rapport d’Amnesty International soutient que quelque 50 000 personnes – peut-être plus – ont été expulsées de force de leur domicile dans le cadre d’une initiative visant à « valoriser » la capitale turkmène, à la rendre plus « blanche » et plus belle. Des dizaines de milliers de maisons ont été rasées. L’ONG rend publiques des images satellites donnant à voir l’étendue des destructions. Des destructions d’ailleurs confirmées par un correspondant local de Radio Free Europe. La méthode rappelle le « ménage » fait par Pékin avant ses Jeux Olympiques de 2008.

Asie du Sud-Est

Indonésie : les minorités religieuses visées par l’Islam radical

The Jakarta Globe – Le journal relate « l’impuissance » de la police d’Aceh face à la destruction par le Front de la défense islamique (FPI) de plusieurs églises rurales dans la province. « Le FPI ne s’est pas excusé, souligne The Jakarta Globe. Il a même accusé les autorités d’avoir ignoré ses multiples plaintes contre les églises construites sans permis. » Les Chrétiens ne sont pas les seuls à faire les frais de cette montée de l’intolérance. Les Hindouistes et les autres sectes de l’Islam sont aussi visés. Ian Wilson, de la Murdoch University, estime que l’échec du gouvernement à contrôler cet Islam radical rend les minorités religieuses vulnérables et freine la transition démocratique de l’Indonésie.

Thaïlande : le Premier ministre s’attaque aux dépenses des entreprises d’Etat

The Bangkok Post – Mauvaise gestion, manque d’efficacité, cadres trop payés (à ne rien faire)… Voilà le constat de Prayut Chan-ocha sur les entreprises thaïlandaises d’Etat. Particulièrement visée par ses critiques : Thai Airways International. Pour le Premier ministre, les problèmes de la compagnie aérienne ne viennent pas de la base, mais des cadres qui gagnent, selon lui, trop d’argent (entre 200 et 300.000 THB par mois, soit de 5 000 à 7 000 euros mensuels). Le président de Thai Airways dit ne pas se sentir menacé par les propos de Prayut Chan-ocha ; il promet de mieux répartir le travail entre ses employés… à tous les niveaux.

Cambodge : Hun Sen condamne les violences contre les députés de l’opposition

The Phnom Penh Post – Le Premier ministre cambodgien condamne la violente agression, lundi, de deux députés du Cambodia National Rescue Party (CNRP) devant l’Assemblée nationale, à Phnom Penh. Une photo du député Kong Sakphea, le visage tuméfié, des bandages sur le nez, fait la une du Phnom Penh Post. Dans une rare intervention télévisée, après des semaines d’attaques verbales contre l’opposition, Hun Sen est apparu plus mesuré. Il affirme que les auteurs n’étaient pas des militants du parti au pouvoir, qui s’étaient rassemblés pour une manifestation. Le ministère de l’Intérieur a promis hier la création d’une commission spéciale chargée d’enquêter sur l’incident. « Le monde entier nous regarde », déclare le porte-parole du CNRP. Il rappelle que le visage des agresseurs est clairement visible sur les images captées par les caméras de surveillance de l’Assemblée et de l’ambassade d’Australie. Elles ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux.

Par Marie Normand, avec Victor Yu à Taipei et Anda Djoehena Wiradikarta