Revue de presse Asie - 15 octobre 2015

Retraites en Chine, tensions religieuses en Indonésie et danse dans les bars en Inde

Les manuels d'histoire en débat en Corée du sud. Copie écran du Korea Herald, le 15 octobre 2015.
Les manuels d'histoire en débat en Corée du sud. Copie écran du Korea Herald, le 15 octobre 2015.

Asie du Nord-Est

Chine : l’âge de départ à la retraite modifié progressivement

Global Times – Avec une population toujours plus vieillissante, la Chine va revoir sa politique de départ obligatoire à la retraite. Le ministre des Ressources humaines et de la Sécurité Sociale, Yin Weimin, a ainsi expliqué que la loi actuelle, élaborée dans les années 1950, était désormais obsolète dans un contexte où l’espérance de vie est passée de moins de 50 ans à l’époque à plus de 70 ans aujourd’hui. Il s’agira donc de passer progressivement de l’actuel départ à la retraite obligatoire à 55 ans vers un départ à plus de 60 ans dans les années à venir. La proportion en Chine de séniors de 60 ans et plus devrait grimper de 15,5% actuellement à 19,3% en 2020 et à 38,6% à l’horizon 2050. Le poids financier des retraites pour les autorités de Pékin augmente bien sur en parallèle du vieillissement de la population et de l’augmentation du niveau de vie.

Chine-Japon : le dialogue de sourds

Global Times – La rencontre entre Yang Jiechi, conseiller d’Etat chinois, et le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, n’a manifestement pas permis d’avancées probantes entre les deux voisins. Global Times revient sur la demande du dirigeant nippon de « ne pas se focaliser sur les événements historiques malheureux du passé (…) ». Une posture qui ne passe évidemment pas pour les autorités de Pékin qui réclament toujours, jusqu’à présent sans succès, des excuses du Japon pour les crimes commis pendant la Seconde Guerre mondiale en Chine. Statu quo donc sur le passé, mais légère avancée dans l’actuel conflit latent entre les deux puissance régionale sur les eaux territoriales avec le lancement d’un mécanisme de communications maritimes pour éviter les confrontations involontaires.

Le Japon remet en service un second réacteur nucléaire

Japan Times – Malgré l’opposition de la société civile, un second réacteur nucléaire a bien été remis en service à la centrale de Sendai dans la province de Kagoshima. Le Premier ministre Shinzo Abe a insisté sur la mise en œuvre des mesures de sécurité « les plus draconiennes au monde » pour justifier ce retour vers l’énergie nucléaire. Le gouvernement prévoit de produire 20% à 22% de l’électricité du pays grâce au nucléaire d’ici 2030, contre 30% avant la catastrophe de Fukushima.

La Russie accuse le Japon de « politiser » l’Unesco

The Maichini – Décidément, l’Unesco se voit écartelée ces derniers temps par les tensions régionales en Asie. Après le Japon qui accuse la Chine d’utiliser l’institution à des fins politiques en y inscrivant à son registre de la mémoire mondiale des documents sur le massacre de Nankin, c’est au tour de la Russie de taper du poing sur la table. Moscou n’a pas apprécié que Tokyo inscrive sur cette même liste des archives nationales sur la détention en Sibérie de prisonniers japonais après la fin de la Seconde Guerre mondiale et martèle qu’avec cette attitude, Tokyo ouvre une véritable « boite de Pandore ».

Corée du sud : les tensions montent autour des livres d’histoire imposés par l’Etat

Korea Herald – Sujet sensible en Corée du Sud, le gouvernement veut imposer des manuels d’histoire publiés directement par l’Etat pour l’enseignement secondaire d’ici 2017. Les professeurs d’histoire se mobilisent contre ce projet en dénonçant une manœuvre politique. La publication étatique de manuels d’histoire sous la gouvernance autoritaire de Park Chung-hee dans les années 1970 avait en effet servi à réécrire la période quasi dictatoriale du président Park (années 1960-70) sous un jour particulièrement complaisant. Pour rappel, l’actuelle présidente Park Geun-Hye est la fille de l’ancien l’ancien dictateur.

Taïwan: Quatrième rencontre inter-ministérielle entre Taipei et Pékin, et après ?

China Times – Le China Times en langue chinoise rapporte les termes de la rencontre entre Andrew Hsia, ministre taïwanais des Affaires continentales et son homologue chinois Zhang Zhijun, qui s’est déroulé hier à Canton en Chine, Aucun accord n’a pu être trouvé sur la question qui préoccupe Taïwan depuis maintenant plusieurs années : l’autorisation donnée aux voyageurs chinois et aux compagnies aériennes d’effectuer une escale de transit sur l’île vers des destinations tierces. Pékin soumet cet accord à une « optimisation des liaisons aériennes entre les deux rives » que Taipei refuse pour des « motifs de sécurité nationale ». Bref, les compagnies aériennes taïwanaises vont continuer à souffrir de cette interdiction. C’est la dernière rencontre inter-ministérielle avant l’élection présidentielle de janvier 2012, qui devrait être témoin selon les derniers sondages, d’un changement de majorité à la tête de l’Etat, au profit du parti indépendantiste. Personne n’est en mesure de prédire ce que deviendra le début d’institutionnalisation du dialogue entre les deux rives initié par le président de la République Ma Ying-jeou, et le président chinois de l’époque Hu Jintao.

Taïwan : un site d’éducation sur la défense nationale fait scandale

Taipei Times – Le Taipei Times nous apprend qu’un site web d’éducation sur la défense nationale sponsorisé par le gouvernement proposait des vidéos de parade de l’APL, l’armée chinoise, et des contenus sur la Seconde Guerre mondiale produits par les autorités de Pékin. L’affaire fait scandale à Taïwan, où les divergences de visions historiques avec la Chine, en particulier sur la guerre contre le Japon, sont particulièrement profondes.

Asie du Sud-Est

Thaïlande : les commémorations des révoltes étudiantes de 1973 perturbées par la police

Prachatai – Le 14 octobre 1973, près de 50 000 étudiants étaient descendus dans les rues de Bangkok pour manifester contre la dictature du moment. 42 ans après, la police est intervenue, sans faire usage de la violence, pour y limiter les commémorations prévues à l’appel d’organisations pro-démocratiques et opposées à l’actuelle junte militaire au pouvoir.

Vietnam : des décennies de rattrapage pour la productivité du travail local

Vietnam NetVietnam Net revient aujourd’hui sur un rapport du ministère de la Planification et de l’Investissement concernant la productivité du travail dans le pays. On y apprend notamment que plus de 80% des travailleurs vietnamiens n’ont aucune formation et que le pays devrait rattraper la productivité du travail des Philippines en 2038 et celle de la Thaïlande en 2069.

Birmanie : un cessez-le-feu national en vue des prochaines élections

Myanmar Times – A la une du Myanmar Times aujourd’hui, la signature d’un cessez-le-feu national entre l’armée et 8 groupes armés rebelles en prévision des futures élections générales dans le pays. Le président birman Thein Sein, présent à la signature, s’est montré optimiste sur la possibilité d’élargir la ratification et a insisté pour que la priorité soit donnée à l’application du cessez-le-feu avec les signataires pour convaincre les autres groupes armés de venir à la table des négociations.

Indonésie : tensions après les violences confessionnelles à Aceh

Jakarta Globe et Jakarta Post – Après l’attaque et l’incendie d’une église mardi dernier, le 13 octobre, par une foule de jeunes musulmans conservateurs à Aceh Singkil, les tensions confessionnelles restent vives. Ainsi près de 2500 personnes ont fuit la zone pour se réfugier dans les zones frontalière du nord de Sumatra. De son côté, le président Joko Widodo a condamné cette attaque jugeant qu’elle causait des dommages à la pluralité.

Asie du Sud

Inde : l’interdiction des spectacles de danses au Maharashtra suspendue par la Cour Suprême

Hindustan Times – Interdits depuis 2014 par le gouvernement local de l’Etat du Maharashtra, les spectacles de danse dans les bars et autres lieux publics vont faire leur retour à Mumbai et sa région. La Cour Suprême a en effet jugé l’interdiction en désaccord avec le droit constitutionnel indien à exercer toutes activités professionnelles légales et a donc donné raison aux danseurs et danseuses de la région. Le gouvernement du Maharashtra a indiqué qu’il allait faire appel de cette décision.

Le Pakistan veut démontrer le soutien de l’Inde aux terroristes sur son territoire

The Express Tribune – Selon le quotidien pakistanais Express Tribune, le Premier ministre Nawaz Sharif présentera des documents prouvant l’implication de l’Inde avec des mouvements terroristes sur le territoire du Pakistan lors de son prochain voyage d’Etat aux Etats-Unis.
Par Nicolas Sridi avec Victor Yu à Taipei et Anda Djoehana Wiradikarta