Revue de presse Asie - 12 octobre 2015

Politique taïwanaise, nouveau gouvernement népalais et rébellion thaïlandaise

Copie d’écran du site The Korea Times en date du 12 octobre 2015.
Copie d’écran du site The Korea Times en date du 12 octobre 2015.

Asie du Nord-Est

Taïwan : un week-end politique mouvementé

The Taipei Times – La presse taïwanaise se fait l’écho des célébrations de la fête nationale hier, durant lesquelles chacun y a été de sa petite phrase. Le « Double-Dix » fait référence au soulèvement du 10 octobre 1911, qui entraîna la chute de la dynastie Qing. Dans le Taipei Times, Tsai Ing-wen, la candidate à l’élection présidentielle du Parti démocrate-progressiste, estime que le discours du chef de l’Etat est « une fois de plus déconnecté de la réalité ». Si elle a assisté aux cérémonies, elle a omis de chanter certaines paroles de l’hymne national de la République de Chine. Lors de son discours, le président Ma Ying-jeou avait égrené les réussites de sa politique menée ces sept dernières années et rappelé que la stabilité des deux rives s’appuyait sur le respect du Consensus de 1992. C’est également ce week-end que la candidate du Kuomintang, Hong Chu-hsiu, a annoncé qu’elle acceptait, finalement, de renoncer à la présidentielle, sans aucun autre poste en échange. Un Congrès national extraordinaire a été convoqué par le président du KMT, écrit le Taipei Times. Le parti doit se trouver un nouveau candidat, à moins de 100 jours des élections présidentielle et législatives.

Corée du Sud : querelle autour des livres d’Histoire au lycée

The Korea Times – Le gouvernement a décidé lundi de s’octroyer, à nouveau, le monopole de la rédaction des livres d’Histoire distribués dans l’enseignement secondaire. L’Institut national de l’Histoire de la Corée, soutenu par l’Etat, sera bientôt chargé de recruter 40 personnes pour rédiger ces manuels, qu’on pourra trouver dans les salles de cours dès 2017. Le ministre de l’Education soutient que les livres publiés par les sociétés d’édition privées- qui en ont l’autorisation depuis 2010 – ne sont finalement pas assez objectifs. Mais cette décision soulève un tollé chez les historiens, les enseignants et l’opposition. Ils estiment que ces « manuels d’Etat » permettront au gouvernement de « justifier les dictatures militaires et les activités pro-japonaises » passées.

Hong Kong : Anthony Kwan Hok-chun plaide non-coupable

South China Morning Post – Il a plaidé non coupable et sera donc jugé pour « détention d’armes ». Le photographe hongkongais Anthony Kwan Hok-chun est poursuivi en Thaïlande après avoir été arrêté à l’aéroport de Suvarnabhumi, à Bangkok, en possession d’un gilet pare-balle et d’un casque, considérés comme des armes dans le royaume. Le photographe était venu en Thaïlande couvrir les suites de l’attentat à la bombe contre le temple d’Erawan. Il est passible de 5 ans de prison.

Chine : le 13ème plan quinquennal bientôt en discussion

South China Morning Post – L’agence de presse Xinhua a annoncé ce jour que la prochaine réunion en vue de l’établissement du prochain plan quinquennal se tiendra finalement du 26 au 29 octobre prochain. Les analystes du monde entier vont regarder ce plan avec attention puisqu’il est censé guider le développement de la seconde économie mondiale – aujourd’hui en pleine turbulence – des années 2016 à 2020.

Corée du sud : deux orphelines réunies par hasard dans un hôpital de Floride

The Japan Times avec AP – C’est la belle histoire du jour. Deux sœurs sud-coréennes, séparées depuis l’enfance, se sont retrouvées par hasard aux Etats-Unis après avoir été embauchées dans le même hôpital du sud-ouest de la Floride, et au même étage ! Des tests ADN ont confirmé leur lien de parenté. L’histoire, accompagnée d’une photo des deux sœurs tout sourire, est aussi relatée dans le Korea Times.

Asie du Sud

Népal : un nouveau Premier ministre prend ses fonctions

Nepali Times – Elu dimanche par les deux tiers de l’Assemblée, Khadga Prashad Sharma Oli a officiellement pris ses fonctions de Premier ministre ce lundi lors d’une cérémonie à Katmandou. Le journal rappelle dans un autre papier le parcours du chef de file du parti communiste. KP Sharma Oli arrive au pouvoir alors que le Népal est en pleine crise. Le Quotidien du Peuple, en Chine, rappelle que de nombreux groupes s’opposent à la nouvelle Constitution et que le pays souffre d’une « grave pénurie de carburant, du fait d’un blocus non officiel de l’Inde et du blocage d’un poste de contrôle frontière clé par les Madhesis ».
Le Nepali Times publie d’ailleurs encore aujourd’hui des photos des longues files d’attente devant les stations services. Selon The Himalayan Times, la Compagnie népalaise du Pétrole (NOC) prévoit de distribuer à partir de demain des rations de 5 litres d’essence pour les deux-roues et 15 litres pour les voitures.

Inde : tollé à l’Académie indienne des Lettres

The Indian Express – Neuf écrivains supplémentaires ont choisi de rendre leur prix délivré par l’Académie indienne des Lettres et son équivalent régional. En tout, ils sont désormais 15 à protester contre l’intolérance. Ils dénoncent le meurtre d’un musulman accusé d’avoir mangé du boeuf le mois dernier et l’absence de réaction de l’Académie après l’assassinat de plusieurs « rationalistes » laïcs, comme Malleshappa Madivalappa Kalburgi fin août. Dans un communiqué, les poètes Mangalesh Dabral et Rajesh Joshi soutiennent que les atteintes à la liberté d’expression ne sont certes pas nouvelles, mais bien plus prononcées sous le gouvernement actuel.

Afghanistan : après Kunduz, Ghazni menacé par les Taliban ?

Pajhwok Afghan News – Les Taliban bloquent depuis ce lundi matin l’axe Kaboul-Kandahar, aux abords de la ville de Ghazni. Ils empêchent les automobilistes de rejoindre la capitale provinciale. A Ghazni, la plupart des magasins ont fermé le rideau. Sur son compte Twitter, le porte-parole du chef du gouvernement afghan indique que la sécurité de la zone est à l’ordre du jour au Conseil des ministres.

Bangladesh-Birmanie : le projet de route de l’amitié s’éloigne…

The Financial Express – Les troubles dans l’Etat de l’Arakan, en Birmanie, sont passés par là : bien que ratifié en 2007, le projet de route de l’amitié entre la Birmanie et le Bangladesh reste « un rêve inaccessible », écrit The Financial Express. Selon le journal, Dacca est prête à lancer les travaux côté bangladais, dans la province de Bandarban, mais son voisin fait le mort. D’autres projets sont du coup à l’étude pour tenter d’éviter l’Etat de l’Arakan dans le tracé de cette route. Cette liaison permettrait, selon le quotidien, une meilleure intégration des économies du Sud-Est asiatique.

Asie du Sud-Est

Thaïlande : état des pourparlers dans le Sud séparatiste

The Bangkok Post – Anthony Davis, un expert en matière de sécurité auprès de la firme de consultants IHS Jane’s, a eu la rare opportunité de rencontrer « dans une capitale du sud-est asiatique » plusieurs représentants du Front Révolutionnaire National ou BRN, le principal groupe rebelle impliqué dans l’insurrection qui déchire le sud à majorité musulmane de la Thaïlande. Il écrit dans le Bangkok Post que les représentants de la rébellion rejettent fermement le processus de dialogue engagé en mai dernier par la junte thaïlandaise, via les bons offices du gouvernement malaisien. Mais cette faction dure du BRN reste ouverte à des pourparlers pour rétablir la paix, à condition que la communauté internationale puisse aussi y participer. Les violences dans le Sud thaïlandais ont fait 6 500 morts et 11 000 blessés depuis 2004

Thaïlande : fin du procès des meurtres de Koh Tao

Democratic Voice of Burma – Les audiences du procès de deux Birmans devant la Cour de Koh Samui se sont achevées samedi. Les deux hommes sont accusés d’avoir tué deux touristes britanniques sur l’île de Koh Tao l’année dernière et risquent la peine de mort. Ils soutiennent que leurs aveux ont été obtenus sous la contrainte. L’un d’entre eux, Win Zaw Htun, a aussi affirmé samedi avoir été abusé sexuellement par deux policiers thaïlandais chargés de son interrogatoire. Le verdict sera rendu le 24 décembre selon l’avocat de la défense.

L’Indonésie pourrait rejoindre le TPP d’ici deux ans

The Jakarta Post – L’Indonésie pourrait rejoindre le Partenariat transpacifique (TPP) d’ici deux ans, selon le ministre indonésien du Commerce. Le TPP est un traité multilatéral de libre-échange entre 12 Etats du Pacifique (800 millions de personnes, environ 40 % de l’économie mondiale). Selon le ministre, les entreprises indonésiennes recevront des avantages (réductions des tarifs de l’électricité, du fuel) pour les inciter à ne pas délocaliser leur production. Il ajoute que si ces mesures fonctionnent, l’Indonésie signera également un accord de libre-échange avec l’Union européenne.
Par Marie Normand avec Arnaud Dubus à Bangkok, Sébastien Farcis à New-Dehli, Anda Djoehana Wiradikarta à Paris et Victor Yu à Taipei.