Revue de Presse Asie – 9 octobre 2015

Séquelles des inondations au Japon, électeurs déçus en Indonésie et déboires pharmaceutiques en Inde

Les dégâts des inondations restent visibles un mois après dans la préfecture d'Ibaraki au Japon. Copie d’écran du Asahi Shimbun, le 9 octobre 2015.
Les dégâts des inondations restent visibles un mois après dans la préfecture d'Ibaraki au Japon. Copie d’écran du Asahi Shimbun, le 9 octobre 2015.

ASIE DU NORD-EST

Chine : ce que la visite de Xi Jinping aux Etats-Unis va changer dans la vie des gens ordinaires

Global Times – Comment la visite officielle du président chinois Xi Jinping aux États-Unis du 22 au 25 septembre dernier va-t-elle profiter aux Chinois et aux Américains ? C’est la question aujourd’hui posée par le très officiel quotidien chinois Global Times, qui répond point par point avec une infographie. Chine et États-Unis ont signé une ribambelle d’accords durant cette visite avec à la clé des changements significatifs pour les générations futures. Tourisme, apprentissage des langues, échanges universitaires, lutte anti-corruption, développement d’Internet, transports, santé, climat, investissements… Concernant les enjeux climatiques, par exemple, les deux plus gros pollueurs de la planète se sont engagés notamment à travailler ensemble en vue de la conférence des Nations unies, la COP 21, à Paris du 30 novembre au 11 décembre. Question éducation, dans les trois prochaines années, Chine et États-Unis financeront chacun les études de 50 000 étudiants de l’autre pays. Et à l’occasion de l’année 2016 placée sous le signe du tourisme entre les deux puissances, les États américains et les provinces chinoises travailleront de concert pour faciliter les déplacements touristiques.

Japon : à Ibaraki, les victimes des inondations n’ont toujours pas été relogées

Asahi Shimbun – Un mois après le passage du typhon qui a provoqué d’importantes inondations dans la préfecture d’Ibaraki, des centaines d’habitants continuent d’être hébergés dans des centres de secours, tandis que la reconstruction des logements avance à un rythme très lent dans cette ville du nord de la région de Kanto. Huit victimes avaient été déplorées lors des crues de la rivière Kinugawa qui ont fait perdre leur habitation à plus de 400 personnes, toujours en attente de relogement à ce jour.

Taïwan : le compte à rebours de la lutte syndicale

Taipei Times – Les organisations syndicales et professionnelles taïwanaises ont lancé hier jeudi un compte à rebours à 100 jours de l’élection présidentielle en adressant leurs revendications aux partis politiques. Au menu des doléances : retraites, protection sociale et droit syndical. Réunis sur le boulevard Ketagalan en face du palais présidentiel, les manifestants ont dénoncé la politique du parti au pouvoir, le Kuomintang, et mis en garde le DPP (Parti démocrate-progressiste) dont la dirigeante et candidate Tsai Ing-wen est la favorite pour succéder à Ma Ying-jeou à l’élection présidentielle de janvier prochain.

ASIE DU SUD-EST

Indonésie : un an après l’élection de Jokowi, la déception des électeurs

The Jakarta Post – Les Indonésiens sont de moins en moins satisfaits par l’action du président Joko Widodo, surnommé « Jokowi », selon une étude de l’institut Indo Barometer. Ils étaient 57,5% en mars dernier, et ils ne sont plus que 46% en septembre. La confiance envers le vice-président Jusuf Kalla subit également une baisse significative. Les résultats économiques du gouvernement sont la principale cause de mécontentement, analyse le directeur d’Indo Barometer dans les colonnes du quotidien. Près d’un an après l’entrée en fonction de Jokowi le 20 octobre 2014, ses électeurs lui reprochent de n’avoir pas contenu la hausse des produits de première nécessité ni empêché la hausse du carburant. Plus largement, les sondés estiment que l’équipe dirigeante a failli en matière de création d’emplois et de lutte contre la corruption, deux thèmes très chers au candidat Jokowi dans ses promesses électorales.

Singapour : le Uber de nos amies les bêtes

Straits Times – Une startup locale vient de lancer un service type Uber mais à destination des animaux de compagnie. PetMate est une application qui permet aux propriétaires de chiens ou de chats de réserver via leur téléphone portable une ballade pour leur animal. Près de 300 accompagnateurs offrent leurs services pour conduire chiens et chats chez le vétérinaire, le toiletteur ou pour une promenade. C’est la difficulté permanente des propriétaires d’animaux de compagnie à trouver un taxi qui ne rechigne pas à accueillir un animal à bord qui a poussé à la création de PetMate.

Thaïlande : la politique du « mauvais garçon » Chuvit Kamolwisit

Bangkok Post – Chuvit Kamolwisit est l’un des rares politiciens thaïlandais qui continue à dire ouvertement et publiquement ce qu’il pense de la junte ou des partisans du régime, avec souvent un sens de la mise en scène qui rend son message d’autant plus percutant. Le politologue Thitinan Pongsudhirak analyse dans le Bangkok Post la place occupée sur l’échiquier politique par ce personnage haut en couleurs, ex-patron d’une chaîne de massages coquins et qui confesse être un « mauvais garçon ». Le simple fait qu’il appelle un chat un chat en fait, estime Thitinan, un personnage hors du commun dans le monde politique thaïlandais actuel.

ASIE DU SUD

Inde : une histoire d’amour qui coûte cher au laboratoire GVK

The Hindu – Le quotidien revient sur les déboires économiques du groupe pharmaceutique indien GVK Biosciences qui a vu en juillet dernier 700 médicaments génériques de sa fabrication retirés du marché par l’Union européenne. Les autorités sanitaires mondiales se sont intéressées subitement à GVK Biosciences à cause des révélations d’un mouchard, ex-employé de la société contraint de démissionner pour mettre de l’ordre dans sa vie sentimentale. L’homme vivait une grande histoire d’amour avec une employée alors qu’il était marié et père de famille. Pris de ressentiment envers son ex-employeur, il a décidé de révéler ce qu’il savait en envoyant des e-mails à la Food and Drug Administration aux États-Unis, ainsi qu’à l’OMS et à différentes agences nationales. Quant aux autorités sanitaires indiennes, elles ne comprennent toujours pas pourquoi le mouchard ne les a pas contactées en premier.

Pakistan : un bébé de 18 mois première victime de la polio à Karachi depuis un an

Dawn – Le dernier cas de polio constaté à Karachi remontait à octobre 2014. Les parents du bébé de 18 mois qui constitue le premier cas répertorié depuis un an dans la plus grande ville du Pakistan, sont d’origine pachtoune et font partie de ces familles qui ont refusé que leur enfant soit vacciné contre la polio. Le Pakistan est le seul pays au monde avec l’Afghanistan à ne pas être parvenu à éradiquer cette maladie, explique le quotidien Dawn dans un autre article, annonçant le démarrage d’un programme de trois jours de vaccination à Quetta, capitale du Baloutchistan. Dernièrement, le terrorisme a beaucoup ralenti ces programmes anti-polio. À de nombreuses reprises, note le journal, les personnels médicaux ont été attaqués et ont déploré des victimes.

Sri Lanka : la Banque centrale dans la ligne de mire du gouvernement

Colombo Page – Le Sri Lanka a installé une commission parlementaire chargée de faire la lumière sur les agissements de la Banque centrale sous le précédent régime. Une décision qui est un signal envoyé aux investisseurs étrangers, selon le Premier ministre Ranil Wickremesinghe.

La rédaction d’Asialyst