Revue de presse Asie - 24 septembre 2015

Jackie Kennedy chinoise, nouvelle zone économique spéciale en Birmanie et froideur indo-pakistanaise

Nouvelle manifestation à Tokyo contre la réforme de la défense japonaise initiée par le Premier ministre Shinzo Abe. Copie d’écran du site The Mainichi, le 24 septembre 2015.
Nouvelle manifestation à Tokyo contre la réforme de la défense japonaise initiée par le Premier ministre Shinzo Abe. Copie d’écran du site The Mainichi, le 24 septembre 2015.

Asie du Nord-Est

Chine : la photo de groupe de Xi Jinping aux USA décortiquée

South China Morning Post – En Chine, la position des différents personnages sur une photo officielle est souvent hautement symbolique et donc une bonne source d’information, rappelle le South China Morning Post. Le journal hongkongais s’amuse donc à décortiquer la photo de groupe du campus Microsoft, à Washington : un forum sur l’industrie du web auquel le président chinois Xi Jinping a assisté dans le cadre de sa visite d’Etat aux Etats-Unis. Les patrons d’IBM et de Microsoft, parmi les plus gros investisseurs américains du secteur en Chine, sont en bonne place à ses côtés. Mais le journal note aussi la présence de Lu Wei, le patron de la censure d’Internet, autrement appelé le « tsar » : c’est d’ailleurs le seul autre officiel chinois situé au premier rang, comme un avertissement lancé aux réseaux sociaux américains. Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, est lui aussi présent sur la photo, mais… placé bien plus loin du président.

Chine : Peng Liyuan, la nouvelle Jackie Kennedy ?

China Daily – A l’occasion de la visite aux Etats-Unis de son mari, Xi Jinping, le China Daily fait l’éloge de l’élégance et de la grâce de la Première dame chinoise : un « symbole de modernité ». Deux points importants soulignés par le journal : d’abord Peng Liyuan démontre chaque jour son attachement pour la Chine en portant des matières, des motifs ou des cols typiquement chinois. Mais elle fait aussi preuve d’économie en portant plusieurs fois les mêmes tenues… Il ne vous reste plus qu’à admirer le « style » de Peng Liyuan dans une vidéo très clipée du China daily.

Japon : les anti-nucléaires toujours mobilisés

The Mainichi – Quelque 25.000 personnes se sont encore rassemblées à Tokyo hier, dans le parc Yoyogi, pour protester contre la réouverture de centrales nucléaires au Japon. Pour la première fois, ils ont aussi manifesté contre les lois de sécurité récemment adoptées, des textes controversés destinés à rendre possible l’envoi à l’extérieur de troupes japonaises pour venir en aide à un allié, comme les Etats-Unis.

Sommet Xi – Obama : Taïwan pas inquiet

United Daily News (en chinois) – A Taipei, s’inquiète-t-on réellement des conséquences possibles de la rencontre entre Barack Obama et Xi Jinping ? Pas à proprement parler si l’on se réfère au court entre-filet du quotidien sinophone United Daily News qui rapporte la création d’une cellule de suivi au ministère des Affaires étrangères sur cette question. Le Taipei Times, journal proche de l’opposition, préfère citer le secrétaire d’Etat adjoint pour les Affaires de l’Asie de l’Est et du Pacifique, Daniel Russel, selon lequel les relations informelles qui unissent Taipei et Washington sont solides, les Etats-Unis étant attachés à la stabilité et à la paix dans le Détroit de Taïwan et à la démocratie taïwanaise. Une position également formulée par Daniel Kritenbrink, directeur de l’Asie-Pacifique au Conseil pour la sécurité nationale des Etats-Unis.

De son côté, le China Times, quotidien sinophone, fait la une sur la demande chinoise de collaboration à Washington dans le cadre de la lutte anti-corruption lancée par le président Xi Jinping. Le China Post, quotidien anglophone proche du parti nationaliste, préfère citer le ministre des Affaires étrangères, David Lin, qui s’exprimait devant le Parlement pour redire la solidité des liens avec Washington et les alliés diplomatiques de Taïwan. Bref, pour le moment à Taipei, l’ambiance est à la sérénité. Cela changera-t-il lors de l’arrivée de Xi Jinping à Washington ce jeudi ?

Japon : pas de plan d’évacuation pour la moitié des volcans en activité

The Mainichi – C’est une enquête du journal : aucun plan d’évacuation n’est prévu en cas d’éruption de 26 des 50 volcans en activité au Japon. Pour 11 d’entre eux, il n’existe pas même de carte indiquant les populations potentiellement menacées. The Mainichi publie les raisons parfois farfelues avancées par les municipalités pour expliquer ce manque de préparation.

Asie du Sud-Est

Birmanie : inauguration de la première Zone économique spéciale

The Nation – A grand renfort de ballons, la Birmanie a inauguré hier la première partie d’une zone économique spéciale, à Thilawa, à une heure de Rangoun, la capitale économique. C’est la première étape d’une véritable modernisation industrielle, déclare le vice-président birman Nyan Tun. Parmi les invités d’honneurs : les ministres japonais des Finances et de l’Economie. Le développeur birman a en effet été largement appuyé par des entreprises nipponnes, comme Mitsubishi ou Sumitomo. A ce jour, Thilawa accueille 44 compagnies étrangères de 12 pays différents. Plus de la moitié sont japonaises. A terme, Thilawa devrait en accueillir plus de 100 et employer 40 000 personnes.

Cette inauguration, en pleine campagne pour les législatives, n’est sûrement pas un hasard, note Democratic Voice of Burma. Le parti USDP, soutenu par les militaires, a justement inscrit à son programme la recherche d’investissements étrangers. Il promet aussi croissance et réformes économiques. Deux autres ZES sont prévues, à Dawei, un port du sud du pays proche de la frontière thaïlandaise, et à Kyaukpyu, dans l’Ouest.

Thaïlande : l’enquête bâclée sur le double meurtre de Ko Tao

Democratic Voice of Burma – Le procès de deux travailleurs migrants birmans se poursuit à la Cour de Koh Samui. Ils sont accusés d’avoir tué sauvagement deux touristes britanniques le 15 septembre 2014 sur l’île thaïlandaise de Koh Tao. L’avocat de la défense, qui plaidait hier, a jugé que le rapport de police n’était ni concluant ni fiable. L’article revient sur les multiples invraisemblances dans les analyses ADN ou l’analyse des caméras de vidéosurveillance. Il souligne aussi la « perte » par la police thaïlandaise d’éléments déterminants retrouvés sur les lieux du crime, comme les vêtements portés par la jeune femme. Les deux suspects birmans encourent la peine de mort.

Indonésie : des mesures gouvernementales contre les feux de forêts

The Jakarta Post – Le gouvernement a suspendu les licences de quatre sociétés, dont trois producteurs d’huile de palme, accusées d’avoir provoqué des feux de forêts à Sumatra et Kalimantan, la partie indonésienne de Bornéo. Ces entreprises seraient les premières d’une longue série à être ciblées par Jakarta. Elles seraient, en tout, responsables de l’incendie de plus de 191 000 hectares de terres. C’est la première fois que le gouvernement impose des sanctions administratives avant même de porter l’affaire en justice. Ces jours-ci, Singapour étouffe justement sous la fumée des cultures sur brûlis émanant de Sumatra. Les indices de pollution ont atteint un niveau dangereux pour la santé humaine, note The Straits Times.

Indonésie : pas de Bollywood à Aceh

The Jakarta Post – La maire de Banda Aceh, capitale de la province d’Aceh (nord de Sumatra), qui a un statut d’autonomie spéciale incluant l’application de la charia, a licencié le responsable de la culture. Ce dernier avait autorisé une danse dans le style Bollywood lors d’un festival artistique. Une danse, considérée comme « érotique » et contraire aux valeurs de la charia par la maire Illiza Sa’aduddin Djamal.

Asie du Sud

Inde : Facebook et Google sur le carnet de bal de Modi aux Etats-Unis…

The Hindustan Times – Après le président chinois, c’est le Premier ministre indien que Facebook et Google vont tenter de charmer ce week-end. Narendra Modi se rend dans la Silicon Valley : c’est la première visite d’un dirigeant indien sur la côte ouest depuis plus de 30 ans. Pour les deux géants du web, l’Inde est un marché crucial, fort d’1,3 milliard d’internautes potentiels. Mais le pays manque d’infrastructures, note le journal : Internet lent, réseau électrique défaillant, manque d’ingénieurs qualifiés. Modi comprend bien l’intérêt du secteur pour l’Inde – c’est le deuxième chef d’Etat le plus suivi sur Twitter après Barack Obama – et devrait pousser Facebook et Google à se développer, à employer plus de travailleurs locaux et à construire des centres de recherche et développement dans le pays.

… Mais pas le Premier ministre pakistanais

Dawn – Narendra Modi assiste aussi aujourd’hui, sur la côte est cette fois, à l’Assemblée générale de l’ONU, à New York. De nombreuses rencontres bilatérales sont prévues avec le président français François Hollande, le Roi Abadallah II de Jordanie, l’Emir du Qatar ou encore le président chypriote. Mais bien qu’il séjourne dans le même hôtel que son homologue pakistanais Nawaz Sharif, les deux hommes n’ont pas prévu de se rencontrer, regrette le quotidien pakistanais Dawn. Le porte-parole du ministère des Affaires extérieures tempère, dans le journal indien The Hindu : « Rien n’a été imaginé non plus pour que leurs routes ne se croisent à aucun moment dans l’hôtel… » Des discussions prévues le mois dernier sur des questions de sécurité nationale avaient été annulées au dernier moment.

Afghanistan : le ministre de l’Intérieur attaque une nouvelle fois le Pakistan

Tolo News – Les relations d’Islamabad avec son autre voisin, l’Afghanistan, ne sont pas moins complexes. Hier, le ministre afghan de l’Intérieur a une nouvelle fois déclaré que les autorités pakistanaises exploitaient les Taliban à leur avantage. Noorulhaq Olomi soutient qu’Islamabad tente en ce moment de placer son propre candidat à la tête du groupe islamiste pour le manipuler à sa guise. Selon Tolo News, l’Afghanistan devrait dans les prochains jours demander à l’Assemblée générale de l’ONU d’agir contre les services secrets pakistanais.

La rédaction d’Asialyst