Revue de Presse Asie – 14 septembre 2015

Arrestations malaisiennes liées à l’attentat de Bangkok, entreprises-zombies en Chine et Désarmement du Pakistan

Effets de miroirs : comment l’Inde gère ses réfugiés? Ici, une dame membre de l’ethnie musulmane Rohingya. Copie d’écran du Hindustan Times, le 14 septembre 2015.
Effets de miroirs : comment l’Inde gère ses réfugiés? Ici, une dame membre de l’ethnie musulmane Rohingya. Copie d’écran du Hindustan Times, le 14 septembre 2015.

ASIE DU SUD-EST

Attentat de Bangkok : trois arrestations en Malaisie

The Malay Mail Online – Ce lundi 14 septembre, l’inspecteur général de la police malaisienne a confirmé l’arrestation de deux Malaisiens (un homme et une femme) et d’un Pakistanais dans le cadre de l’enquête sur l’attentat de Bangkok. Pour l’instant, il n’est pas prévu que les trois suspects soient rendus aux autorités thaïlandaises, indique The Malay Mail Online, mais les polices malaisiennes et thaïlandaises travaillent donc « de concert ».

Thaïlande : arrestation d’un journaliste, durcissement du régime

Prachatai – Depuis qu’elle a orchestré le rejet par l’assemblée qu’elle a nommée, du projet de constitution qu’elle a inspirée, la junte thaïlandaise durcit nettement le ton en multipliant les détentions arbitraires. Dernière en date, selon le site Prachatai, celle du journaliste Pravit Rojanapreuk, un critique acerbe du régime militaire et de la loi contre le crime de lèse-majesté. Pravit est détenu au secret depuis ce dimanche.

Birmanie : plus de 100 candidats disqualifiés, la commission électorale accusée de discrimination

Myanmar Times – Le quotidien birman revient sur la liste définitive des candidats aux élections générales de novembre, publiée par la comission électorale du pays (Union Election Commission) le vendredi 11 septembre. 6 065 candidats ont été investis et 124 déboutés ; la plupart car il ne sont pas nés de parents birmans ou car ils vivent (ou sont retournés) dans le pays depuis moins de 10 ans. Des voix se sont alors élevées contre la décision de la commission, accusée de discrimination envers les musulmans (1/3 des candidatures refusées) et les partis d’opposition tels que la LND (Ligue nationale pour la Démocratie, parti d’Aung San Suu Kyi). Un nouveau coup porté à ces élections devant être « libres et transparentes », selon la promesse du parti au pouvoir (USDP).

Indonésie : réintégration à l’OPEP, appel du pied aux investisseurs pétroliers

The Jakarta Globe – L’Indonésie va proposer des conditions plus attirantes pour encourager l’exploration et la production pétrolières. Les bénéfices des investisseurs, encore cantonnés entre 15 et 30 % des revenus des blocs d’exploitation, le seront désormais entre 30 % et 35 %, indique le Jakarta Globe. Cette réforme doit appuyer la réintégration du pays dans l’OPEP (Organisation des Pays exportateurs de Pétrole). En effet, d’après les statistiques annuelles du géant pétrolier britannique BP, l’Indonésie ne produit que 56% de sa consommation de pétrole : une situation paradoxale pour un futur membre réintégré à une organisation de pays exportateurs…

Vietnam : face au troisième typhon de l’année, le centre du pays se prépare au pire

Tuổi Trẻ (en vietnamien) – Déjà 2 bateaux de pêches disparus, un marin mort et 24 signaux de détresse envoyés depuis les îles Paracels… Un nouveau typhon (de force 8 à 10) s’approche dangereusement des côtes vietnamiennes. Il devrait d’abord frapper la ville portuaire de Da-Nang cette nuit de lundi à mardi. Face aux vents déjà violents et aux pluies torrentielles, les habitants et les autorités se sont préparés à l’arrivée du troisième typhon de l’année. Ecoles, bureaux et commerces restent fermés cet après-midi, tandis que le mobilier urbain et les kiosques de plages ont été démontés.

ASIE DU NORD-EST

Chine : les « entreprises-zombie » sur la sellette

South China Morning Post – Le ralentissement économique et la panique sur les marchés financiers y sont certainement pour quelque chose. Les autorités chinoises ont annoncé ce dimanche 13 septembre leur plan pour réformer le secteur des entreprises d’Etat, considérées comme sclérosées par les analystes internationaux et les compagnies étrangères. L’objectif est de rendre ces entreprises « plus compétitives et transparentes » grâce à l’investissement privé, au renforcement de leurs conseils d’administration, à la mise en place d’un système de rémunération flexible tenant compte du marché, et à l’embauche de managers professionnels. Parmi ces entreprises d’Etat, les premières visées sont les « entreprises-zombies », selon l’expression de Zhang Xiwu. Le vice-président de la Commission d’Administration et de Supervision des Actifs publics les définit comme des « entreprises déficitaires de longue date ».

Japon : coup de frein au déplacement d’une base aérienne américaine à Okinawa

Japan Today – Le gouverneur d’Okinawa, Takeshi Onaga, a annoncé ce lundi qu’il retirerait le permis de construction délivré pour le déplacement de la base aérienne américaine de Futenma vers le sud de l’île. Elu l’an dernière sur un positionnement hostile aux bases militaires, Onaga a provoqué « une vague de sympathie à travers le Japon », indique Japan Today. Néanmoins, le gouvernement central pourrait faire appel de cette décision qui ne fait pas les affaires de Shinzo Abe. Le positionnement antimilitariste d’Onaga s’oppose en effet à celui du Premier ministre nippon, qui cherche tant bien que mal à faire voter ses nouvelles lois de défense.

Taïwan : la dengue progresse dans le sud du pays

Taipei Times – Ce sont désormais 9 000 cas de dengue qui ont été recensés par le Centre de contrôle des maladies, rapporte le Taipei Times, dont plus de 98 % des cas dans les comtés méridionaux de Kaohsiung et de Tainan. Dix ont été dénombrés à Taipei, la capitale, et 16 dans sa banlieue, New Taipei. Depuis le début de l’été, 44 personnes sont mortes des suites de cette fièvre transmise par les moustiques, mais seuls 18 cas ont été confirmés. L’année dernière, les 15 000 cas de dengue constatés avaient provoqué la mort de 15 personnes.

ASIE DU SUD

Inde : comment les réfugiés sont accueillis

Hindustan Times – En miroir à la crise migratoire en Europe, le quotidien indien Hindustan Times propose un dossier sur l’accueil des réfugiés dans le pays, étayé par de nombreux chiffres et témoignages. La question est épineuse pour New Delhi qui, dans ce domaine, ne dispose pas de cadre juridique national solide et n’est pas signataire de la Convention des Nations unies sur le statut des réfugiés (1951). Leur traitement est donc conditionné à la proximité historique entre l’Inde et leur pays d’origine. D’après le Hindustan Times, les Tibétains et les Sri-Lankais seraient mieux accueillis que les Birmans (Rohingyas), Somaliens et Afghans, qui constituent pourtant la majorité des 27 000 réfugiés et 6 000 demandeurs d’asile qu’abrite le pays (août 2015).

Un Pakistan sans armes est-il possible ?

The Express Tribune – Le Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, n’est pas satisfait des résultats du plan d’action national contre le terrorisme (NAP) et le fait savoir. S’il pointe des efforts à réaliser concernant les madrassas, la finance terroriste, le sectarisme et la persécution religieuse, sa déclaration la plus commentée concerne la lutte contre le trafic d’armes. « Je veux le désarmement complet du pays », a-t-il annoncé aux membres du gouvernement lors d’une réunion mardi dernier. Les modalités d’application n’ont cependant pas été dévoilées.

ASIE CENTRALE

Afghanistan : des centaines de prisonniers libérés par les Talibans

The Express Tribune – Ce lundi 14 septembre, plusieurs Taliban ont pris d’assaut la prison de Ghazni, dans le Sud-Est afghan. Entre 350 et 400 prisonniers se seraient échappés, tandis que 4 policiers ont été tués et 7 blessés au cours de l’opération. Les attaques talibanes sont de plus en plus fréquentes dans le pays, note The Express Tribune, malgré la difficile succession du Mollah Mansour au Mollah Omar, dont la mort a été confirmée cet été.

Tadjikistan : les partisans d’un général rebelle encerclés

Sputnik News – Après 10 jours d’opération, un groupe de partisans du général rebelle Abdoulkhalim Nazarzoda est désormais encerclé par l’armée, à l’est du Tadjikistan. Certains d’entre eux sont accusés d’avoir organisé deux attaques contre des commissariats de police à Douchambé le 4 septembre, causant la mort de 40 personnes. Depuis, 27 rebelles ont été tués et 110 autres arrêtés par les autorités.

La rédaction d’Asialyst