Revue de presse économique – 28 août 2015

L'Eco de la presse asiatique

Copie d'écran du site The Straits Times, le 25 août 2015
Copie d'écran du site The Straits Times, le 25 août 2015.
Quand la Chine tousse, le monde s’enrhume. Comme souvent, ce sont les images qui rendent le mieux la détresse des traders. Têtes enfoncées dans les cols de chemises, mains sur le visage, regards vers le ciel implorant les dieux de la finance, tout cela n’a pas empêché le séisme qui a secoué l’ensemble de la planète financière ce lundi 24 août. Comme souvent, les photos d’indices boursiers dégringolant sur écrans géants ont envahi les manchettes de vos journaux cette semaine, manière de traduire le choc des bourses asiatiques et notamment des places chinoises qui ont connu leur plus forte baisse journalière depuis février 2007. Un lundi noir dont les effets se font ressentir bien au-delà du continent avec une Chine qui, une fois de plus, semble faire la pluie et le beau temps sur les marchés mondiaux. Pour rassurer tout le monde, la banque centrale chinoise a annoncé ce mardi 25 août une nouvelle baisse de ses taux d’intérêts. Résultat : les bourses du monde entier sont reparties à la hausse. On accusait l’économie chinoise d’être expansionniste, voilà qu’on lui reproche d’être en crise.

ASIE DU NORD-EST

Marchés financiers

Les grandes fortunes secouées par l’effondrement des bourses asiatiquesSouth China Morning Post (25.08.2015) – Un peu plus de 3,1 milliards d’euros (3,6 milliards de dollars), c’est la somme perdue par l’homme le plus riche d’Asie pendant le « lundi noir » des bourses chinoises, indique le South China Morning Post. Wang Jianlin a vu 2 milliards de dollars disparaître de sa participation au groupe Wanda à Dalian. Le promoteur immobilier coté à Hong Kong a chuté de 17 %. Wang a également perdu près de 1 milliard de dollars à la bourse de Shenzhen. Le magnat chinois n’est d’ailleurs pas le seul a perdre des plumes dans l’affaire. Le quotidien anglophone de Hong Kong dresse le portrait de 24 milliardaires qui ont perdu plus de 1 milliard de dollars (865 millions d’euros) lundi. Bill Gates (US), Jeff Bezos (US), Warren Buffet (US), Mukesh Ambani (Inde), Mark Zuckerberg (US) figurent en tête de liste. Mais les milliardaires asiatiques sont globalement les plus touchés par ce nouveau plongeon historique de la bourse de Shanghai. Les milliardaires chinois ont ainsi perdu plus de 12 milliards d’euros (14 milliards de dollars) ce lundi 25 août. Les milliardaires indiens ont enregistré de leur côté une baisse équivalent à 6,6 % de leur richesse globale.
Chine : un krach dans le « calme » selon le régulateurCaixin (25.08.2015) – Moins de peur, que de mal. En Asie et particulièrement en Chine, la commission de régulation des places financières a semble-t-il réagi avec « calme » face à la panique des indicateurs boursiers lundi. C’est en tous cas ce que s’est empressé de faire savoir la Commission de régulation chinoise (CSRC – China Securities Regulatory Commission). Pour le CSRC, « même si l’indice composite de Shanghai a chuté de près de 9 %, personne n’a été tenu de faire des heures supplémentaires. (…) Dans le passé, chaque fois que le marché s’effondrait, les bureaux de surveillance des marchés étaient tenus de travailler plus. » Le 27 juillet dernier, la Commission de régulation se voulait au contraire interventionniste. Dans une conférence de presse après l’effondrement des cours des actions, elle annonçait que les investisseurs soutenus par l’Etat chinois continueraient à acheter des titres pour stabiliser le marché. Pour un analyste cité par Caixin, cela pourrait aussi être lié à une certaine habitude, voire une certaine lassitude, après des semaines de crise boursière sur les places chinoises. Les fonctionnaires ne se sentant plus « obligés de passer au peigne fin les données des indices qui ont déclenché la chute. »
Le krach mis en sourdine dans la presse officielle chinoiseThe New York Times (26.08.2015) – Au lendemain de l’effondrement des cours de bourse, l’organe officiel du parti communiste chinois avait visiblement « autre chose en tête que la bourse », affirme le New York Times. Pas une ligne sur le “lundi noir chinois” dans les 24 pages du Quotidien du Peuple ce mardi. Même chose le surlendemain mercredi ? Même chose également sur le fil de la très officielle agence Chine Nouvelle. Ceci expliquant peut-être cela, le China Digital Times affirme que dès le mois de juin des directives ont été envoyées aux rédactions afin que les reportages sur la bourse restent strictement dans la ligne du parti, de manière a éviter « tout pessimisme excessif ou panique ».

ASIE DU SUD-EST

Bourse

Singapour : comment survivre à un krach boursier ?The Straits Times (25.08.2015)Comment survivre à un krach, les choses à faire et à ne pas faire ? Le titre du journal anglophone de Singapour ce mardi était suivi de conseils adressés aux petits porteurs. « 1. Don’t Panic ! » Nul besoin de traduction pour comprendre que s’énerver ne sert à rien quand les indices boursiers sont en chute libre : « Céder à l’impulsion de la panique et vendre tout ce que vous avez (…) est la pire des erreurs qu’un investisseur puisse faire. Cela peut juste conduire à vous ruiner financièrement. » « 2. Tenir le cap » : « La clé pour faire de l’argent (…) est de naviguer sur les hauts et les bas (du marché) et ainsi de profiter des tendances bénéfiques de long terme. » « 3. Chercher les bonnes affaire, mais ne pas acheter aveuglément. » « 4.Jeter un œil régulièrement aux actifs de réserve. »
Les bourses asiatiques repartent à la hausse après le rebond de Wall StreetThe Jakarta Post (25.08.2015) – La roupie indonésienne au plus bas après le krach lundi a repris de la vigueur en fin de semaine. Partout en Asie, les places financières sont en hausse ce vendredi. La bourse de Shanghai a été la première a mener la charge, gagnant 5,34 % à la fermeture. La bourse de Tokyo clôture en hausse de 1,08 % , Séoul de 0,73% et Sydney de 1,17 %. Le yuan chinois lui aussi se redresse, manière de « sauver la face » avant la grande parade militaire du 3 septembre à Pékin, nous dit l’agence Bloomberg citée par The Straits Times.

Commerce international

Philippines : la « contrebande » chinoise inonderait le paysThe Manila Times (27.08.2015) – Le texte est publié dans la colonne « Opinion » du Manila Times. Selon son auteur, les Philippines auraient été victimes ces cinq dernières années d’un « tsunami de marchandises de contrebande » en provenance de « la République populaire de Chine ». A partir des statistiques du Fond Monétaire International et en utilisant les estimations de contrebande, l’auteur parvient à des chiffres stupéfiants. A partir de 5,7 milliards de dollars en 2010, la valeur des produits non déclarés en provenance de Chine continentale et de Hong Kong a atteint 11,5 milliards d’ici à 2014, un montant équivalent aux produits de contrebande venus de tous les pays en 2010, et cela sans avoir à payer les taxes.

Institutions

Thaïlande : un nouveau roi de l’économieThe Bangkok Post (25.08.2015) – Le vice-Premier-ministre Somkid Jatusripitak a reçu des mains du Premier ministre Prayut Chan-ocha « les clés pour conduire tous les ministères en charge de l’économie », rapporte le Bangkok Post. Parmi les projets mis en avant par le général Prayut figurent les trains à grande vitesse, une nouvelle ligne de train double rail et une nouvelle autoroute.

Commerce en ligne

Vietnam : e-commerce pour les vacances et les jours fériésThe Saigon Times (27.08.2015) – Le programme entrera en fonction dès demain samedi 26 août, et sera opérationnel à compter de mardi prochain 2 septembre pour la fête nationale. Le département de l’Industrie et du commerce d’Ho-Chi-Minh-Ville vient d’annoncer la mise en place d’une vingtaine de boutiques d’achats en ligne pour les vacances et les jours fériés. 21 site d’e-commerce ont été retenus pour l’opération. Les promotions ne seront pas directement accessibles, les consommateurs devront d’abord passer par un site du gouvernement qui les renverra sur les boutiques en ligne concernées. L’événement sera reconduit pendant les fêtes du nouvel an lunaire du 18 au 24 janvier, et pour le jour de la réunification le 30 avril.

PIB

Indonésie : perspectives de croissanceThe Jakarta Post (27.08.2015) – La Banque centrale indonésienne se veut confiante en l’avenir. Selon la BI, l’économie indonésienne devrait progresser sur un rythme de croissance modéré de 4,9 % en 2015, avec une plus forte progression au deuxième trimestre.

ASIE DU SUD

PIB

L’Inde confiante dans son économieThe Times of India (26.08.2015) – Et pendant ce temps-là, l’Inde danse. Au lendemain de la chute des bourses chinoises, c’est un message résolument optimiste qu’affiche en manchette The Times of India. Quelles sont les « 10 raisons de croire dans l’économie indienne ? » L’argumentaire du journal est basé sur des photos. Avec une croissance estimée à 8 % en 2015-2016, l’Inde est perçue comme « un point de lumière » dans une économie globale plutôt sombre. Les réserves indiennes ont atteint le record de 355 milliards de dollars. Et toujours selon le Times of India, l’inflation des prix de gros et de détail serait « sous contrôle » avec – 4,1 % pour les prix de gros en juillet et + 3,8 % pour les ventes au détail.

Bourse

Création du Pakistan Stock ExchangeDaily Times (28.08.2015) – Une place financière unique vient d’être créée au Pakistan, suite à la fusion des bourses de Karachi, Lahore et Islamabad, rapportent vos sites d’informations ce vendredi. Selon un spécialiste cité par le Daily Times, cette mutualisation devrait augmenter la confiance des investisseurs et le respect des règles de l’organisme régulateur chargé de limiter les risques. Le ministre pakistanais des Finances y voit aussi un moyen de « stabiliser l’économie », selon des propos rapportés par le site GeoNews.

Par Stéphane Lagarde

A propos de l'auteur
Stéphane Lagarde
Stéphane Lagarde est l'envoyé spécial permanent de Radio France Internationale à Pékin. Co-fondateur d'Asialyst, ancien correspondant en Corée du Sud, il est tombé dans la potion nord-est asiatique il y a une vingtaine d’années.