Revue de presse Asie – 22 juillet 2015

Militants cambodgiens emprisonnées, candidats birmans pris de cours et recours sur une condamnation à mort

Copie d’écran du quotidien Dawn
Copie d’écran du quotidien Dawn

Asie du Sud-Est

Cambodge : 11 membres de l’opposition condamnés à de lourdes peines de prisonThe Phnom Penh Post – Le quotidien qualifie de « surprise » la décision du juge Li Makaron de condamner à de lourdes peines de prison les membres du parti cambodgien pour le sauvetage national. Ils ont reçu entre 20 et 7 ans de prison ferme car ils ont été « reconnus coupables d’insurrection » pour avoir pris part à une manifestation emmenée par des parlementaires du parti d’opposition le 15 juillet 2014. Ce dossier a été qualifié par certain comme « un moyen pour le parti du peuple cambodgien au pouvoir d’exercer une pression sur l’opposition durant les négociations sur les nouvelles lois régissant les élections » indique le quotidien de Phnom Penh. Les militants avaient été libérés sous caution en avril quelques heures après la formation de la nouvelle commission électorale. Nombreux étaient ceux qui avaient espéré que « ce dossier serait oublié au profit de la « culture du dialogue » entre le premier ministre Hun Sen et le chef du CNRP Sam Rainsy ».
Une violente altercation entre les membres du CNRP et les membres du service d’ordre d’un district de la capitale Phnom Penh avait éclaté le 15 juillet dans le parc où les manifestants avaient l’habitude de se retrouver. 39 personnes du service de l’ordre et six manifestants avaient été blessés. Le porte parole du CNRP n’a pas fait de commentaire. Sam Rainsy, le président du CNRP a quitté le pays pour un voyage de trois semaines en France à la veille de la décision. L’association des droits de l’homme LICADHO a dénoncé le procès comme étant « une mascarade à l’issue prédéterminée dont l’objectif est d’intimider le CNRP ».
On notera avec intérêt que dans la presse progouvernementale en khmer, seul le quotidien Koh Santepheap illustre en une la condamnation pour insurrection de 11 membres et supporters du parti du sauvetage national du Cambodge (PSNC), le parti d’opposition. Le verdict du 21 juillet fait en revanche la une de tous les quotidiens anglophones du Cambdoge, du Cambodia Daily, au Khmer Times.
Birmanie : La ligue nationale pour la démocratie prise de court pour désigner ses candidatsThe Myanmar Times – La ligue nationale pour la démocratie de Aung San Suu Kyi craint de ne pas avoir suffisamment de temps pour enregistrer tous les candidats aux élections du 8 novembre prochain. Elle a demandé à la commission électorale d’étendre le délai pour soumettre sa liste de candidats, indique le quotidien. Mais la dite commission a refusé l’extension du délai au delà du 8 août, indique dans The Myanmar Times U Tin Aye, le secrétaire de la commission électorale : « J’ai annoncé le 8 juillet la date des élections et le délai d’enregistrement des listes de candidats qui a commencé le 20 Juillet et s’achèvera le 8 août ». Un délai suffisant selon lui. La commission se doit également d’enregistrer l’ensemble des électeurs dans ce qui sera « le scrutin le plus ouvert depuis l’indépendance du pays en 1948 ».
Thaïlande : pas de favoritisme dans le remaniement ministériel à venirBangkok Post – Le premier ministre Thaïlandais a annoncé qu’il ne ferait aucun cadeau aux ministres sortants lors du remaniement gouvernemental annoncé. En effet, afin de restaurer la confiance dans son gouvernement, Prayut Chan-o-cha envisage un profond remaniement au sein des 32 membres de son cabinet. Seul le cas du ministre de la défense semble rester en suspens dans ce jeu de chaises musicales à venir selon le quotidien, car « tout le monde ne peut pas être ministre de la Défense » a annoncé le premier ministre.

Asie du Sud

Pakistan : La cour suprême prête à entendre le cas d’une condamnée à mortDawn – Asia Bibi est dans les couloirs de la mort au Pakistan depuis novembre 2010. Cette mère chrétienne de 5 enfants a été condamnée « pour blasphème au cours d’une altercation avec une femme musulmane au sujet d’un bol d’eau en 2009 » raconte le quotidien pakistanais.
La cour suprême a pourtant accepté la recevabilité de la requête en révision d’Asia Bibi et pourrait se pencher sur ce dossier dans les semaines qui viennent. Le passage devant la cour suprême est son dernier recours juridique indique le journal qui rappelle que « le blasphème est une question très sensible au Pakistan où 97% de la population est musulmane et des allégations de blasphème conduisent régulièrement à des violences ». D’ailleurs, poursuit Dawn, le gouverneur du Punjab, Salmaan Taseer et le ministre des minorités Shahbaz Bhatti ont été assassinés en 2011 après avoir appelé à la réforme de la loi sur le blasphème et avoir décrit le procès de Asia Bibi comme biaisé.
Inde : une troisième exécution capitale en préparationThe Indian Express – L’Inde se prépare à faire usage de la peine capitale pour la troisième fois en une décennie nous rapporte le journal. Yakub Memon a en effet était reconnu coupable pour sa participation aux attentats de Bombay en 1993 et il fût condamné à la peine capitale ; une sentence devant être exécutée le 30 juillet 2015 par pendaison. Et le journal de nous détailler l’organisation minutieuse de sa dernière journée à venir…

Asie du Nord-Est

Japon : une majorité de Japonais contre le changement de ConstitutionThe Japan Times – 60% des japonais estiment que la constitution ne devrait pas être modifiée contre 32% qui trouve opportun la modification, selon un récent sondage conduit par Kyodo News auprès de 3000 personnes. Le nombre de personne soutenant le maintien en l’état de la constitution a progressé de 5 points depuis juillet 1994, détaille le quotidien nippon. Ainsi, on apprend que le souhait des japonais envers un statut quo progresse « malgré les efforts du premier ministre Shinzo Abe d’amender le texte fondamental », souligne le journal. Déjà en juillet 2013, le gouvernement Abe avait fait évoluer l’interprétation de la constitution qui limite les actions des forces japonaises à des situations intérieures. Aujourd’hui il a encore élargi l’interprétation pour inclure le « droit collectif à l’auto défense ». Des textes sur la sécurité nationale sont en cours de discussion à la Diète pour mettre dans la loi cette nouvelle interprétation.
Chine : début de construction d’une gigantesque ferme solaireThe Times of India – 2 550 hectares de panneaux solaires, une capacité de production de 200 mégawatts pour une distribution potentielle vers 1 million de foyers, voilà les chiffres colossaux de cette future gigantesque ferme solaire qui est en train de voir le jour dans le désert de Gobi, dans la province du Qinghai. Et le journal indien de conclure qu’en 2014, la capacité de production en énergie solaire de la Chine s’élevait à 28,05 gigawatts, soit 400 fois plus qu’en 2005. Et selon le gouvernement de Pékin, les prévisions pour 2020 se montent à la production de 100 gigawatts.
La rédaction d’Asialyst