Virus MERS ralenti, crash en Indonésie et immolation au Japon

Revue de presse Asie - 30 juin 2015
Infirmières militaires COREE DU SUD MERS
Capture d’écran de la une du Korea JoongAng Daily.

Indonésie : Crash d’un avion militaire dans le nord de Sumatra

The Jakarta Post
Le chef de l’armée de l’air indonésienne a indiqué ce mardi, à 10h45 heure universelle, que 113 personnes se trouvaient à bord de l’avion de transport militaire Hercule qui s’est écrasé dans une zone habitée de Medan. Douze membres d’équipage et 101 passagers se trouvaient à bord de l’appareil qui s’est abîmé sur l’île de Sumatra aux environs de 11h30 heure locale. Il n’y a aucun survivant, a ajouté le Chef de l’armée de l’air, Agus Supriyatna, à la chaîne de télévision Metro. Le quotidien singapourien The Straits Times, rappelle pour sa part « les mauvaises statistiques en matière de sécurité aérienne » du pays. Selon le quotidien anglophone, 10 avions de la police ou de l’armée se sont écrasés en Indonésie ces dix dernières années. Et le journal de se souvenir de la mort de 162 passagers d’un vol Surabaya-Singapour d’Indonesian Airlines en décembre dernier.

Japon : Suicide à bord du Shinkansen

The Mainichi
Un septuagénaire s’est immolé par le feu mardi à bord d’un train à grande vitesse près de Tokyo. Dans son geste, l’homme a tué une passagère, indique la police nippone. Selon le ministère japonais des trois T (territoire, transports et tourisme), une vingtaine de passagers ont inhalé la fumée et souffrent de blessures mineures. Le train s’est arrêté d’urgence entre les stations JR Shin Yokohama et Odawara. L’incident s’est produit vers 11h40 du matin, heure locale, à l’avant du train. L’homme, âgé de 71 ans, s’est aspergé d’un liquide inflammable sans dire un mot, avant d’allumer un briquet. Selon les pompiers, le feu a démarré près des toilettes où selon The Japan Times,
certains passagers auraient entendu un « bruit d’explosion ». Hurlements des passagers dans le wagon : « C’était du pétrole ou de l’essence, mais ça a pris comme une torche », a expliqué un voyageur à la chaîne de télévision NHK dans des propos rapportés par l’Agence France Presse ; un autre témoin direct a évoqué une « odeur insoutenable ».

Corée du Sud : L’épidémie de coronavirus ralentit

Korea JoongAng Daily
Le rire des infirmières de l’hôpital DaeCheong qui éclate en Une du quotidien JoongAng, est probablement à la mesure du soulagement ressenti par de nombreux lecteurs ce mardi. En effet, depuis deux jours, aucun nouveau cas de contamination n’a été déclaré dans le pays déjà durement touché par l’épidémie. A en croire le quotidien, l’épidémie de MERS marquerait ainsi le pas en Corée du Sud et serait même « en voie d’extinction ». Les soldates infirmières en treillis sur la photo (en une de cette revue de presse) étaient venues épauler les personnels soignants de cet hôpital de la ville de Daejeon, nous dit la légende. L’établissement a rouvert ses portes lundi, après avoir été mis en quarantaine ces quatre dernières semaines. L’épidémie a infecté 182 personnes, la dernière étant une infirmière de 27 ans du Centre médical de l’Université Hallym dans l’est de Séoul. C’est dans ce même hôpital, que le « patient n° 76 », une femme âgée de 75 ans est décédée le 10 juin dernier. Même chose pour le « patient 173 », une femme de 70 ans également décédée. Selon le rapport publié par le Centre national pour la prévention et le contrôle des maladies, 93 des 182 personnes affectées par le virus MERS, plus de 51 % ont totalement guéri et sont sortis de l’hôpital. Le « patient numéro 1 », un homme de 68 ans qui avait contracté la maladie lors d’un voyage d’affaires au Moyen-Orient, a pu sortir lui aussi de la quarantaine après avoir été déclaré négatif. Sur les 57 personnes actuellement en traitement, 14 restent toutefois dans un état instable, affirment les médecins.

Vers la fin du commerce de l’ivoire en Thaïlande ?

Bangkok Post
Comme dirait un humoriste : « ça eut payé, mais (heureusement) ça ne paiera bientôt plus du tout. » Le Département des Parcs Nationaux en Thaïlande en est persuadé en tout cas : « Dans les dix prochaines années, le commerce des objets en ivoire devrait s’éteindre en raison des nouveaux textes en vigueur. » Selon l’Ivory Act 2015 en effet, toute personne en possession de produits réalisés à partir d’ivoire naturel est tenue de le déclarer. Jusqu’à aujourd’hui, 44 000 propriétaires sont venus remplir les formulaires du département. Parmi eux, 210 commerçants, soit un total de 220 tonnes d’ivoire. Le quotidien anglophone précise qu’au terme de l’acte signé en 2015, seul l’ivoire d’éléphant en captivité dans le pays peut faire l’objet de commerce. La Thaïlande compte 1500 éléphants en captivité.

Indonésie : l’homme peut-être à l’origine de l’éruption du volcan Sidoarjo

The Jakarta Post – C’est un débat qui agite les géologues depuis neuf ans maintenant. Selon une étude publiée dans la revue Nature Geosciences lundi, l’éruption du volcan Sidoarjo, à l’est de Java, le 29 mai 2006, a pu être causé par la « main de l’homme ». L’enquête réalisée par une équipe américaine, anglaise et australienne, pointe d’un doigt accusateur un forage réalisé à l’époque par la compagnie pétrolière et gazière indonésienne Lapindo Brantas. L’éruption au milieu des rizières de Java a détruit de nombreux villages, des usines, une autoroute. Une douzaine de personnes ont été tuées, 40 000 ont été déplacées. 30 000 à 60 000 mètres cubes de boue par jour sont alors sortis du volcan, l‘équivalent de 12 à 24 piscines olympiques. Sur son site internet, la compagnie incriminée dément les accusations publiées dans Nature.

Japon : alerte éruption

Kyodod News
L’agence météo japonaise a relevé son niveau d’alerte pour le Mont Hakone ce mardi. L’annonce fait suite à une éruption plus tôt dans la journée. Situé à environ 80 kilomètres de Tokyo, le volcan est connu notamment pour ses sources d’eau chaude. Le niveau d’alerte a été relevé de deux à trois sur une échelle de cinq. « J’ai peur parce que je n’ai jamais connu d’éruption en Chine », confie à l’agence japonaise une touriste chinoise de 25 ans. Cette dernière prévoit d’annuler sa réservation d’hôtel.

Thaïlande : des panneaux en chinois pour réduire le nombre d’accidents

Bangkok Post
Visiblement, les touristes chinois « lost in translation » en Thaïlande sont légions, et en tous cas suffisamment nombreux pour que cela pose problème sur les routes du nord du pays. Afin de diminuer le nombre d’accidents provoqués par des conducteurs chinois, le département thaïlandais du tourisme et le ministère des transports annoncent ce mardi la mise en place de panneaux de circulation en mandarin depuis la frontière chinoise jusqu’à Chiang Mai, l’un des spots favoris des touristes. Et en bonus pour les lecteurs anglophones, à la fin de l’article, le Bangkok Post propose une longue liste de vocabulaire lié à la sécurité routière.

Football : Japon-Angleterre en demi-finale de la Coupe du monde de football féminine

The Straits Times
Il devrait y avoir du sport ce mercredi au Canada à l’occasion de la demi-finale de la Coupe du Monde féminine de Football. L’Angleterre affrontera le Japon à Alberta. Sur le papier, les Japonaises sont les plus fatiguées puisqu’elles ont joué en dernier leur quart de finale contre l’Australie, note le journal. Ce qui n’empêche pas Mark Sampson de rester sur ses gardes. Le sélectionneur de l’Angleterre affirme que ses « lionnes » doivent rester concentrées car l’équipe adverse est « endurante ».

La rédaction d’Asialyst