Revue de presse Asie - 22 juin 2015

Recours rejeté pour Atlaoui, attaque-suicide à Kaboul et électronique chinoise

Capture écran du Jakarta Globe.
Capture écran du Jakarta Globe.

Peine capitale en Indonésie : le recours d’Atlaoui rejeté

The Jakarta Globe – La Cour administrative de Jakarta n’a donc pas transigé ce lundi en rejetant l’appel de Serge Atlaoui. Le Français voit donc s’envoler sa dernière chance d’annuler sa condamnation à mort. Il sera le dernier ressortissant étranger à faire face à une exécution imminente pour trafic de drogue. Le Français, qui clame toujours son innocence, affirme qu’il pensait être un simple ouvrier pour une usine d’acrylique et ignorait tout de l’atelier de production d’ecstasy caché dans cette même usine. Atlaoui avait bénéficié de cet ultime appel à la dernière minute alors que les 7 autres étrangers condamnés avaient été exécutés le 29 avril dernier, malgré les critiques de la communauté internationale contre la décision du président indonésien Joko Widodo de ne pas les gracier. Pour Serge Atlaoui, la date de l’éxecution n’a pas encore été fixée. Son avocate Nancy Yuliana Sunjoto a déjà fait savoir qu’elle étudiait d’autres recours.

Attaque-suicide contre le parlement afghan par des Talibans

Times of India – Comme d’autres médias dans la région, le site du Times of India consacre un suivi en direct de l’attaque du Parlement à Kaboul par des Talibans. Au moment de cette revue de presse, 7 assaillants avaient été tués, et 25 civils blessés dans l’enceinte de l’assemblée nationale, dont 5 femmes et 3 enfants. Aucun député n’a, lui, été blessé. Selon la police afghane, un homme s’est fait explosé dans une voiture juste devant le Parlement à 10h20 ce lundi matin heures locales, et plusieurs combattants ont pris position dans un bâtiment voisin. « Il y a eu une énorme explosion qui a secoué le bâtiment et brisé les fenêtres », raconte le député Shukria Barekzai cité par le quotidien.

La violence s’est intensifiée en Afghanistan, souligne le Times of India, depuis le départ des forces étrangères et la réduction des frappes aériennes américaines. La capacité des forces sécurité afghanes formées justement par l’OTAN est remise en question. Les Talibans ont lancé plusieurs offensives majeures pour récupérer leur pouvoir perdu, treize ans après l’intervention de la coalition menée par Washington. Ce lundi, ils ont conquis la province de Kunduz au Nord.

La Chine veut-elle construire son industrie de l’électronique aux dépens de Taiwan ?

Taipei Times – La Chine a annoncé un plan de renforcement de sa chaîne de fournisseurs dans les hautes technologies et l’électronique. Baptisé « Made in China 2025 », le dispositif cherche à construire une industrie de l’électronique strictement chinoise. Pékin veut développer des pôles de compétitivité, ou clusters, à fort potentiel de croissance, grâce à la maîtrise de technologies-clés comme les circuits intégrés, les fonderies et le conditionnement de circuits électroniques, ainsi que leurs tests. Bref, autant de domaines où les Taïwanais excellent. Pour Taipei, mais également pour Séoul, la décision de l’Etat chinois pourrait mettre en difficulté un secteur des semi-conducteurs sur lequel les deux « dragons » ont construit leur fortune, comme en témoigne la tendance à la baisse constatée depuis quelques années dans les exportations taïwanaises de biens intermédiaires.

Vietnam : voyage historique du secrétaire général du Parti à Washington en juillet prochain

BBC en vietnamien (média international de référence pour les Vietnamiens cherchant une source d’information indépendante sur leur pays) – Selon des sources « bien informées » à Hanoi, le secrétaire général du Parti communiste vietnamien (PCV) Nguyen Phu Trong se rendra aux Etats-Unis en visite officielle du 7 au 9 juillet prochain. Il s’agit de la première visite d’un numéro un du PCV à Washington. Officiellement, ce sera pour célébrer les 20 ans du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux anciens adversaires de la guerre dite du « Vietnam », qui a pris fin en avril 1975.

Cette visite historique a son importance stratégique dans le contexte des tensions maximales en mer de l’Est (nom vietnamien de la mer de Chine du Sud). Au programme (encore officieux), le numéro un vietnamien doit rencontrer le président Obama, des ministres américains, des politiciens de premier plan comme la candidate démocrate Hillary Clinton et son époux Bill, et le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-moon. Trong et Obama aborderont les questions de défense, mais aussi le Traité de partenariat transpacifique (TPP), que le Vietnam souhaite signer malgré les craintes mutuelles des deux côtés du Pacifique : le dumping social et économique préjudiciable aux travailleurs américains et le risque d’y perdre « son âme » aux yeux des conservateurs du PCV.

Japon-Corée du Sud : des suspicions ternissent le 50ème anniversaire des relations diplomatiques

The Japan Times – Cinquante ans après la normalisation des liens entre les deux pays, l’ambiance n’est pas franchement à la célébration à Tokyo ou à Séoul. Les relations sont au plus bas depuis la fin de la Seconde Guerre, note le Japan Times. Selon un sondage effectué en mai auprès des populations des deux Etats par un autre grand quotidien nippon le Yomiuri Shimbun, 73 % des Japonais interrogés disent « ne pas pouvoir faire confiance » à la Corée du Sud – un record pour la deuxième année consécutive… Et la suspicion est réciproque puisque, selon le même sondage, 85 % des Sud-Coréens se méfient du Japon. Au coeur de cette inimitié mutuelle, les questions historiques sur la colonisation « brutale », écrit le Japan Times, de la Corée du Sud par le Japon de 1910 à 1945. Le sondage du Yomiuri Shimbun révèle par ailleurs que 76 % des Japonais sollicités pour répondre, pensent que « les excuses répétées de la part des Premiers ministres nippons sur un grand nombre de questions historiques sont suffisantes ». Sans surprise, seuls 4 % de Sud-Coréens pensent la même chose.

Vague de chaleur meurtrière au Pakistan

Dawn – C’est une vague de chaleur sans précédent pour un mois de juin au Pakistan et en plein ramadan avec des journées de 15 heures sans boire. On approche les 150 morts rien que pour Karachi. Parmi les victimes, 85 personnes ont souffert d’une attaque cardiaque, décédant sur le chemin de l’hôpital ou à leur arrivée, depuis samedi soir dernier. La majorité d’entre eux étaient des hommes âgés de plus de 50 ans.

Inde : 6000 foyers toujours sans électricité après les fortes pluies de la mousson

Times of India – Signe de la vétusté des infrastructures dans la capitale financière indienne, les inondations continuent à handicaper les habitants de Bombay, trois jours après d’importantes pluies saisonnières de mousson. Les précipitations ont continué dans le cours du week-end. Plus de 6000 foyers sont toujours privés d’électricité en plein centre de la 2ème ville la plus peuplée du pays, qui accueille la plupart des sièges des grandes entreprises, depuis Tata jusqu’à Reliance.

La rédaction d’Asialyst