Revue de Presse - 3 juin 2015

Campagne anti-corruption chinoise, croissance thaïlandaise et voitures singapouriennes

capture d’écran du Phnom Penh Post.

La Chine comparée aux Nazis par le président philippin

Channel News Asia – Benigno Aquino, le chef de l’Etat philippin, avait déjà fait la comparaison en 2014. Cette fois en visite au Japon – ce qui donne aux propos une saveur historique particulière -, Aquino a réitéré son discours : interrogé sur la politique américaine de « pivot » en Asie-Pacifique et sur les actions « unilatérales » de Pékin dans les îles de Mer de Chine du Sud, le président philippin a fait allusion à l’expansion territoriale de l’Allemagne nazie, contrecarrée ensuite par l’intervention des Alliés, durant la Seconde guerre mondiale. « Le « pivot » américain envoie un message précis, a déclaré Aquino. A savoir que nous sommes supposés vivre selon les normes agréées par tous. » A Pékin, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères s’est dite « choquée » par ces remarques « outrancières et déraisonnables ». La visite d’Aquino au Japon le mènera a conclure avec le Premier ministre Shinzo Abe un accord-cadre sur un transfert d’équipements et de technologies de défense japonais aux Philippines.

Ralentissement de la lutte anti-corruption en Chine ?

South China Morning Post – Wang Qishan, le patron de la « lutte anti-corruption » lancée en Chine par le président Xi Jinping, a fait un aveu qui laisse songeur le South China Morning Post. « Alors que [cette lutte] permet de punir les cadres qui ont violé la discipline [du Parti communiste chinois] et les lois, elle abîme [aussi] notre organisation et a terni l’image du Parti », avait déclaré Wang ce lundi sur le site de la Commission centrale de Discipline et d’Inspection, dont il est le président. Ce commentaire interroge : la Commission va-t-elle ralentir, ou même suspendre, sa campagne pour faire tomber les « tigres », métaphore officielle de Xi Jinping pour désigner les plus hauts responsables corrompus ? Les flics anti-corruption ont arrêté plus de 100 cadres de rangs provinciaux et ministériels depuis 2013. Mais la campagne montre des signes de ralentissement. En avril, seul un cadre de haut rang a été arrêté, même chiffre au mois de mai. L’an dernier, les autorités se vantaient d’en mettre trois par mois sous les verrous.

Croissance plus forte pour la Thaïlande, + 3,5 % en 2015

Bangkok Post – Selon la Banque mondiale, l’économie thaïlandaise repart à la hausse, essentiellement grâce à la baisse des prix pétroliers, aux recettes du tourisme en augmentation et aux dépenses publiques plus importantes. En 2014, la croissance avait péniblement atteint les 0,9 % en raison du coup d’Etat et de la baisse des exportations causée par une plus faible demande de la Chine et des autres pays de l’Asie du Sud-Est.

Ventes d’armes russes au Vietnam

Tuoi Tre News (en anglais) – Voilà de quoi énerver la Chine : le Vietnam se renforce militairement avec l’aide de Moscou, pour faire face aux disputes avec Pékin sur les îles Spratleys et Paracels. C’est l’exemple parfait d’un transfert de technologie militaire russe pour des équipements construits au Vietnam. Le quotidien Tuoi Tre revient sur la cérémonie qui a concrétisé ce mardi le contrat livrant deux navires de classe Molniya portant des missiles d’assaut rapide à la marine vietnamienne. Ces navires sont les troisièmes et quatrièmes modèles sur six bateaux de cette classe, dont la technologie a été fournie par la Russie pour ce contrat signé en 2009.

Le Cambodge refuse des réfugiés Montagnards du Vietnam

Phnom Penh Post – Le gouvernement cambodgien refuse d’accepter davantage de réfugiés Montagnards, peuple indigène des plateaux centraux du Vietnam, et balaie toutes critiques. Lors d’un meeting avec le représentant du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), le ministre cambodgien des Affaires étrangères est resté inflexible : « Si je suivais [les réclamations du HCR], j’aurais de 50 000 à 100 000 Vietnamiens demandant le statut de Montagnards, et si nous les acceptions sous ce terme, de 500 000 à 1 million de Vietnamiens pourraient entrer dans mon pays. » Depuis octobre dernier, plus d’une centaine de Montagnards ont fui au Cambodge les persécutions politiques et réligieuses. Jusqu’à présent, seuls 13 d’entre eux ont obtenu le statut de réfugié, alors que 85 attendent à Phnom Penh une réponse à leur demande, dans les conditions les plus précaires, selon le HCR.

Indonésie : Sumatra en état d’alerte volcanique

Bangkok Post – A Jakarta, plus de 6000 habitants près du volcan Sinabung sur l’île indonésienne de Sumatra ont été invités à évacuer le périmètre, après une hausse brutale de l’activité volcanique. Depuis 2013, le Mont Sinabung entre en éruption par intermittence. L’année dernière, 16 personnes ont été tuées et dix mille autres ont été temporairement déplacées durant une intense période d’éruption. Ce mercredi, l’alerte a été placée à son plus haut niveau : le dôme de lave du Sinabung a grossi en volume pour atteindre 3 millions de m3, le rendant instable. « Il y a un risque d’effondrement du dôme suivi d’un éboulement de roche et de cendres sur au moins 7 kilomètres vers le Sud-Est », a averti un porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes.

Singapour : jamais sans ma voiture !

Straits Times – La cité-Etat pourrait devenir le leader sur le marché automobile en Asie du Sud-Est avec les plus grosses ventes de véhicules dans les deux prochaines années. Principale raison : à Singapour, les véhicules trop vieux sont désimmatriculés et doivent être remplacés au terme d’un cycle décennal de validité. Une croissance annuelle de 20 % est attendue après sept ans de baisse entre 2007 et 2013, selon une étude de BMI Research. La tendance pourrait se poursuivre à raison de + 30 % par an entre 2015 et 2019. La position de Singapour se renforce grâce à la faiblesse des marchés en Malaisie et en Indonésie. Une forte concurrence devrait venir du Vietnam et des Philippines, deux pays avec un très faible nombre de propriétaires de voiture et un gros potentiel de consommation.

La rédaction d’Asialyst