Revue de presse Asie - 28 mai

FIFA hongkongaise, sommet thaïlandais et crocodiles indonésiens

Capture d’écran du South China Morning Post

Scandale FIFA: Hong Kong, la machine à blanchir les millions

South China Morning Post – Le scandale qui secoue le monde du football a atteint Hong Kong, ou peut-être est-ce l’inverse vu les liens entretenus entre la cité portuaire et les millions du ballon rond. La ville est en effet citée par les enquêteurs comme l’un des axes majeurs d’un « système complexe » de blanchiment d’argent. Richard Weber, patron du bureau d’enquête du Trésor américain cite ainsi Hong Kong, les îles Caïmans et la Suisse comme les plaques tournantes servant à recycler les pots-de-vin. Pas moins de 151 millions de dollars ont ainsi échappé à l’impôt via des comptes offshore. Costas Takkas, l’un des officiels de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), interrogé par les enquêteurs américains, aurait ainsi dissimulé 1,2 millions de dollars sur un compte de la banque HSBC à Hong Kong. Et ce ne serait évidemment que la partie immergée de cet énorme scandale qui fait trembler la planète foot.

Thaïlande : Une conférence pour tenter de sortir de la crise des migrants

Bangkok Post – Le quotidien anglophone ne cache rien des enjeux et de la pression qui pèsent sur les épaules des autorités thaïlandaises et sur celles des représentants des dix-sept pays invités demain à Bangkok pour le sommet sur la crise des migrants en mer d’Andaman. « Les grands défis qui nous attendent » : ce titre barre la home du Bangkok Post ce jeudi, et le journal n’hésite pas à mettre le doigt là où ça fait mal. Plus de 3 000 réfugiés ont tenté de débarquer sur les côtes malaisiennes, indonésiennes et thailandaises ces derniers jours. La junte au pouvoir en Thaïlande, comme les autorités malaisiennes et indonésiennes sont persuadées qu’il ne peut y avoir de solution que régionale à ce problème des migrants.
Défi numéro 1 : la Birmanie refuse toujours de reconnaître les Rohingyas comme des citoyens birmans et menace de quitter la table des négociations si la question du statut des musulmans de l’état d’Arakan est évoquée pendant la rencontre.
Défi numéro 2 : Pour le Premier ministre du Bangladesh, la crise des migrants n’existe pas et les Bangladais qui quittent la misère en bateau ne sont que des « malades mentaux ».
Défi numéro 3 : le Premier ministre australien a déjà fait savoir qu’il ne voulait pas de réfugiés Rohingyas ou Bangladais sur son territoire.
Défi numéro 4 : Jakarta et Kuala Lumpur ont accepté d’accueillir ces déplacés dans des camps provisoires la semaine dernière, mais à condition que ces derniers ne restent pas plus d’un an sur leur sol.
Défi numéro 5 : la Thaïlande offre une « aide humanitaire » mais refuse elle aussi de prendre ses migrants sous sa protection. Une journée pour relever l’ensemble de ces défis, c’est probablement un peu court !

Chine : les constructions en mer de Chine du Sud sont « légales »

China Daily – Ce jeudi à Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a rappelé que les constructions chinoises en mer de Chine du Sud sont « légales, raisonnables et justifiées ». Cette déclaration fait suite aux remarques du secrétaire américain à la Défense Ash Carter, appelant à stopper immédiatement toutes constructions dans ces zones disputées. Le porte-parole chinois a conclu son allocution par un message adressé directement à toutes les forces en présence dans la zone : « Nous avons notre propre jugement et personne n’a le droit de dire à la Chine ce qu’elle doit faire. » Le sommet sur la sécurité en Asie – connu aussi sous le nom de Shangri-La Dialogue – qui doit s’ouvrir ce vendredi promet d’être agité.

Inde : près de 1 500 morts dans la vague de chaleur

Times of India – La vague de chaleur continue de faire des ravages en Inde. Les pointes de température dépassant 45 degrés Celsius ont déjà tué près de 1 500 personnes. Les scientifiques cherchent des explications. Parmi les hypothèses, certains accusent les ultras violets. Dans les régions de Telangana et de l’Andhra Pradesh, l’indice UV aurait ainsi cassé le thermomètre. Les valeurs de l’index standard des ultra violets, rapporte le quotidien anglophone, varie habituellement entre zéro et onze. Dans le cas présent il serait grimpé jusqu’à douze, ce qui n’aurait fait qu’accroître les insolations et autres brûlures cutanées.

Indonésie : Les attaques de crocodiles en recrudescence

Jakarta Post – Attention aux crocodiles dans la baie de Kupang au Timor occidental. Pas moins de 19 personnes sont mortes suites à des attaques de ces reptiles à pattes courtes dans la province indonésienne des Petites îles de la Sonde orientales. La cause de ce regain d’agressivité mortelle serait liée à la destruction de leur habitat par… les humains, affirme le Centre de conservation des ressources naturelles. Et cela en raison de plusieurs projets de développement urbain sur la baie.

La rédaction d’Asialyst